Sign in to follow this  
Followers 0
Bleu

Et Vous Vous Bossez Dans Quoi ?

31 posts in this topic

95h /semaine ? oulala ... je comprends que les gens demandent des explications ! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est pour ça que j'aimerais trouver une activité qui me justifie aux yeux des gens par un intitulé compréhensible pour qu'on ne me pose plus de questions et qu'on ne me regarde plus avec cet air de commisération, et qui me justifie à moi-même en me faisant sentir utile et fidèle à mes valeurs.

Je comprends, et j'avoue qu'il m'a été dur de passer par dessus cet aspect des choses... Maintenant, je n'ai plus de "vrai" travail, pour certains, je passe pour un glandeur (alors que jamais je ne me lève le matin, 7j/7, après 6h30...), je le sais, mais j'ai réussi à m'en foutre. Il m'a fallu des années pour réussir à passer ce cap, mais ça y est : que chacun pense ce qu'il veut, je vis ma vie, j'y suis bien, ce que pensent les autres de moi m’indiffère.

Dur, de réussir à sortir du rang, à ne pas avoir la reconnaissance sociale que tout le monde revendique...

Mais quel plaisir quand on y est arrivé !

Bien à toi,

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

mdr!!!!!!!!!!!!!!!! non 95 h par mois!!!!!! :applaus: nico tout a fait d'accord avec toi!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimerais arriver au même point que toi Nico: arriver à se faire une carapace étanche aux avis des gens. Je suis entrain de la construire mais le chemin est encore long :flowers:Ceci dit je suis sur la bonne voie :)

Bleu, je voulais faire des études dans le cinéma. Je te raconte pas la tête de mes parents! :closedeyes: "C'est pas un vrai métier ça.....". Ils ne voulaient (et de toute façon) ne pouvaient financer ce genre d'études.

Je me suis donc prise en mains juste après mon Bac (L arts plastiques): j'ai bossé les étés, payé mon permis, repassé un Bac, cette fois un Bac en hôtellerie, histoire de pouvoir faire des saisons (et réconforter mes parents...) et hop! Je suis partie du jour au lendemain à Paris.

Je pouvais pas faire d'études? Et bien j'apprendrai sur place.

J'ai appris plein de choses effectivement, mais je n'ai pas eu l'occasion d'aller au bout de mes envies mais finalement ce n'est pas grave, car j'ai appris plein d'autres choses, rencontré des gens intéressants.

Et puis les grandes villes, c'est pas pour moi. Je ne suis bien que dans mes champs :siffle:

Je suis donc rentrée chez moi, j'ai bossé dans le commerce, ça a soigné ma timidité maladive. Un très bon point.

Maintenant, je profite de mon congé parental, tout en réfléchissant à ce que je veux faire après. J'aimerai vraiment bosser avec des enfants.

Enfin on verra bien ce qui m'attend! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je voulais dire par "besoin de reconnaissance" ce n'est pas que je voudrais un job qui ait la classe ou une "situation" avec un belle voiture et tout ça, j'aimerais juste ne pas passer pour une glandeuse en fait. Je suis entourée de gens simples qui n'attendent pas de moi que je sois avocate mais qui seraient soulagés de me savoir caissière ou n'importe quoi d'autre avec un salaire fixe et une activité de "travail".

Enfin, pour être honnête on me fait rarement de réflexion, tout au plus des sous entendus (que je vis très mal), mais le problème c'est surtout moi, dans la mesure où j'ai la perpétuelle impression que je dois me justifier au monde.

(...)

Concernant le besoin de reconnaissance, je trouve que cela reste difficile de s'en abstraire.

La question de ce que l'on fait dans la vie est un mélange de mettre "les gens dans une case" (savoir s'ils ont réussi dans le système ou non, s'ils sont plutôt de la classe bourgeoise ou ouvrière, savoir quels sujets de conversation il est possible d'avoir avec eux, d'autres choses encore probablement), le tout est bien sûr remplis d'apriori et de clichés sur ce qui est lié au métier, chaque métier à les siens, y compris pour ceux qui ont réussi dans le système.

Je sais que quelqu'un a répondu un jour qu'il était peintre (ce qui était vrai) et en creusant qu'il n'en vivait pas, pour gagner de l'argent, il était prof (je précise que ce n'était pas au cours d'une conversation avec cette personne, inutile de me demander des précisions !). Dans ce que j'entend ici, c'est le cas de quelques uns d'entre nous : nous sommes vivant, avec des projets personnels et des modes de vie singuliers et accessoirement nous : travaillons dans le social, dans l'informatique, comme moniteur d'auto école, ...

A la question de "tu fais quoi dans la vie ?", je répondais à une époque sous la formule : "comme travail je fais ...", pour souligner que le travail n'est PAS moi et ni toute ma vie...

En ce qui me concerne, j'ai un bts assistante de gestion, ce n'est pas inintéressant en soi, même si je n'ai plus tellement envie de passer ma journée derrière un bureau et un ordi, mais il faudrait que je travaille dans une boite dont la production et les valeurs ont un sens pour moi (pas gagné, dernier entretien d'embauche : Monsanto ... j'ai raté évidemment :innocent:)

Je n'ai qu'une envie, c'est de te dire d'arrêter de perdre ton temps à postuler dans des boites qui ne te plaisent pas et pour lesquelles tu n'as pas envi de travailler, les mécanismes d'auto-sabotage jouent alors à fond. Je trouve qu'il est beaucoup plus interessant de mettre du temps de chercher le style de boite et d'activité qui t'interessent vraiment (je parle en transposant mon expérience personnelle...fais en ce que tu en veux ! ;) )

Je suis attirée par différentes choses : la psy, la naturopathie, la fabrication de cosmétiques bio (mais où et comment vendre ?), la construction écologique (je me demande s'il y a vraiment des débouchés), l'art thérapie, des trucs comme ça ... dernièrement je me suis dit que je pourrais faire assistante maternelle aussi quand j'ai vu en lisant divers forum et blogs à quel point il était difficile pour les parents d'en trouver qui respectaient leurs envies au niveau alimentation, éducation etc. J'aime aussi énormément l'idée du gite rural mais il faut des moyens à la base.

(...)

En Belgique, la construction écologique marche plutot bien, le problème est plutot de trouver des entrepreneurs, il faut souvent leur demander de faire des dizaines de km pour venir faire un chantier, en France je ne sais pas.

Pour les cosmétiques (ou autres produits grand public) un lieu de vente sans trop de frais est ebay, c'est conseillé dans certains ouvrages comme lieu de test pour l'intérêt d'un produit ou pour voir si la formule accroche.

A te lire, tu sembles être fort dans du brassage d'idée, un des problèmes alors est de fermer des portes sur des possibilités. Pour cela des "stages" chez les employeurs sont les bienvenus, au besoin des stages non rémunérés, par exemple pour voir si tu es prêtes à supporter les enfants toute une semaine (et éventuellement les tiens après le soir et le WE...), de même la construction, milieu assez macho, est ce que tu supporteras ? Ce ne sont que des exemples et des idées... Une autre piste pour fermer des portes est de discuter avec des gens du métier, au besoin d'aller vers eux, et si tu as peur de les ennuyer, dis toi que les gens adorent parler d'eux en général !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je suis freelance dans la création de site internet.

Ce qui fais que je travail chez moi, et c'est un vrai plus que j’apprécie tous les jours !

Je crois que je suis grillé pour le monde du travail et que je ne pourrais plus travailler dans une entreprise !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0