nouloulett

Vaccins

156 posts in this topic

Parfaitement d'accord avec toi xiao_ma ; quand on sait que les experts de l'OMS définissant si oui ou non il y a épidémie sont rattachés à l'industrie pharmaceutique ; on voit bien que ceux criant aux mafia industrielles en tout genre ne sont pas de doux réveurs.

Avant dans les mentalités, quand certains disaient qu'il y avait conflit d'intérêt entre experts et labos pharmaceutiques, que ceux appelant à la consommation de médicaments étaient parfois ceux qui étaient payés par les labos, ils étaient accusés sans détour de complotistes... Désormais, l'actualité a donné raison à tout ces lanceurs d'alertes ; ce fiasco de la grippe A a été finalement une chance pour l'éveil des conscience.

Plus personne ne peut l'ignorer s'il s'est informé ces derniers mois.

Grippe A : l’OMS accusée de conflits d’intérêts et d’opacité

à l’objet de nombreuses critiques depuis plusieurs mois, les experts de l’OMS sont soupçonnés par le British Medical Journal d’être grassement rémunérés par les mêmes laboratoires, impliqués dans la fabrication des médicaments et vaccins contre la grippe A. Dénoncée en France très tôt par certains francs tireurs comme le Dr Marc Girard, la polémique sur la politique sanitaire liée à la grippe A prend de l’ampleur.

L’étau se resserre contre l’OMS et sa gestion de la pandémie grippale en 2009. Menée conjointement par le British Medical Journal (BMJ) et le Bureau of Investigative Journalism de Londres, une enquête britannique publiée vendredi dernier, souligne les rapports économiques incestueux qui lient certains experts de l’OMS et les grands laboratoires bénéficiaires des formidables commandes mondiales des vaccins et médicaments contre le virus H1N1 de la grippe A.

Conflits d’intérêts avérés

Pour les rédacteurs de l’enquête, il y a clairement eu conflits d’intérêts dans cette affaire. Très concrètement, certains experts qui ont collaboré à l’élaboration de la stratégie de l'OMS face à une pandémie grippale auraient reçu des rémunérations d'industriels pharmaceutiques comme les laboratoires Roche et GlaxoSmithKline, tous deux fournisseurs de médicaments et vaccins contre le virus grippal visé.

...

Perte de confiance dans l’OMS

Pour le député britannique, l’OMS a perdu une partie la confiance que les européens avaient dans cette organisation réputée. Le rapport considère qu’à l’avenir, l’OMS pourrait être confrontée à une défiance certaine par rapport à ses prochaines expertises sanitaires.

Le plus grave pour la commission de la santé de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, c’est le passage rapide, décidé par l’OMS au niveau 6 de la pandémie, au moment même où les chiffres de la grippe A révélaient des conséquences sanitaires assez modérés dans les populations concernées.

__________

Dans sa chronique du 6 janvier sur RTL, Eric Zemmour met en cause l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour avoir sonné, en juin 2009, "l’alerte pandémique mondiale" : l’OMS a en effet organisé une "panique médiatique généralisée", et recommanda à tous les gouvernants une "campagne de vaccination massive". Or, qui siège à l’OMS ? Des experts internationaux éminents. Et qui les paie ? Les grands laboratoires pharmaceutiques, ceux-là même qui ont vendu les vaccins et les anti-viraux aux Etats en leur plaçant un pistolet médiatique sur la tempe. C’est l’enquête du virologue Tom Jefferson qui avait tout révélé. Der Spiegel en Allemagne en avait parlé le 21 juillet 2009. En complément du coup de gueule de Zemmour, voici l’interview intégrale de Tom Jefferson, publiée le 15 décembre dernier sur Ria Novosti - édifiante : QUESTION : Bref, votre étude n’a pas établi que le Tamiflu est capable de prévenir efficacement les complications dues à la grippe, entre autres, la pneumonie, n’est-ce pas ?

REPONSE : Notre travail est une synthèse des résultats de nombreuses études. Mais nous n’avons pas réussi à obtenir de preuves que le Tamiflu ou le Relenza agissent sur le virus provoquant une pandémie.

QUESTION : Mais l’Organisation mondiale de la Santé recommande justement ces médicaments contre la grippe porcine. Il en découle deux variantes : soit l’OMS choisit de façon insuffisamment minutieuse les médicaments et les recommandations aux gouvernements, soit il s’agit d’une collusion entre les fonctionnaires et les grands pharmaciens.

REPONSE : Je ne crois pas aux complots, mais certaines choses m’inquiètent. Premièrement, début mai, l’OMS a changé la définition de la pandémie. Personne n’a expliqué qui a retiré le taux élevé de mortalité de la liste des

facteurs déterminant la pandémie et pour quelle raison.

Les experts des comités de l’OMS entretiennent de larges contacts avec l’industrie pharmaceutique ou d’influentes personnes qui d’une année à l’autre rivalisent de prévisions apocalyptiques. Voici une remarquable citation du livre "Epouvante" de Philip Alcabes (professeur à l’Université de la Ville de New York, City University of New York, - BFM.ru) : "Nous devons être prêts à l’annonce d’une pandémie de telle ou telle grippe, car certains ont intérêt à recevoir des subventions. Il est plus qu’avantageux pour ces gens de persuader les organisations distribuant des subventions qu’une terrible peste est sur le point de s’abattre sur l’humanité".

QUESTION : De quels experts de l’OMS parlez-vous ?

REPONSE : L’un des experts dirige un groupe de lutte contre la grippe porcine qui est financé par toutes les principales compagnies pharmaceutiques. Il a aussi sa propre entreprise, qui vend des tests. Un autre a fait carrière en vendant des modèles mathématiques de l’épidémie. Ces deux exemples relèvent de conflits d’intérêts évidents, mais, on ne sait pourquoi, personne n’y prête attention. Il y a aussi un comité mystérieux de 12 conseillers pour la grippe porcine auprès du directeur général de l’OMS.

QUESTION : Selon le journal suédois Svenska Dagbladet, certains de ces experts seraient liés aux pharmaciens.

REPONSE : Il semble que l’OMS soit étroitement liée à l’industrie pharmaceutique. Quant aux vaccins et aux antivirus, ils sont, en général, une idée fixe de l’organisation. Ainsi, dans son récent document sur les mesures à prendre contre la grippe, l’OMS mentionne une seule fois la nécessité de se laver les mains et de porter des masques, des gants et des blouses de médecins, contre 24 à 18 fois les vaccins et les antivirus.

QUESTION : Qu’en pensez-vous, est-ce que l’OMS devait annoncer la pandémie de grippe porcine ?

REPONSE : Il est toujours plus facile de brandir les poings après la bagarre. Je répète depuis octobre 2005 que la grippe est devenue une industrie et que les preuves scientifiques de l’efficacité des antivirus et des vaccins sont insuffisantes, pour ne pas dire plus.

...

QUESTION : Le maire de Moscou a promis de retirer les licences aux pharmacies qui ne rempliront pas leurs entrepôts de médicaments antivirus. En tant que médecin hygiéniste, comment évaluez-vous l’efficacité d’une telle mesure destinée à prévenir la propagation de l’infection ?

REPONSE : Je ne me fierais pas trop aux médicaments antivirus et je proposerais de mettre l’accent sur l’hygiène, le lavage des mains, le port de masques, de gants et de blouses de médecins.

_________________

Grippe H1N1 : une enquête épingle l’OMS, les conflits d’intérêts avec les laboratoires dénoncés

La gestion de l’épidémie de grippe H1N1 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été profondément entachée par le secret et les conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique, écrit aujourd’hui le British Medical Journal (BMJ).

« L’OMS doit maintenant agir pour restaurer sa crédibilité et l’Europe devrait légiférer » sur les conflits d’intérêt, estime le BMJ au terme d’une enquête conduite avec le Bureau of Investigative Journalism (BIJ) de Londres.

Sur l’avis de l’OMS, les gouvernements ont stocké de grandes quantités de médicaments antiviraux et acheté pour plusieurs milliards de dollars de vaccins.

Une bonne partie de ces stocks sont restés inutilisés, la pandémie ayant été loin d’être aussi grave que des experts l’avaient craint. Ce qui a alimenté la suspicion sur une influence indue des compagnies pharmaceutiques sur les décisions de l’OMS.

Selon l’enquête BMJ, les recommandations de l’OMS sur l’utilisation des antiviraux ont été préparées par des experts appointés comme consultants par les fabricants des antiviraux, Roche et GlaxoSmithKline (GSK).

Violant apparemment ses propres règles, l’OMS n’a pas rendu publics ces conflits d’intérêts lors de la diffusion de ses recommandations en 2004, selon le BMJ et le BIJ.

La déclaration officielle de pandémie par l’OMS a de facto fait entrer en vigueur les contrats d’achats de ces vaccins, préalablement passés avec les producteurs.

Pour restaurer sa crédibilité, l’OMS devrait révéler les noms des experts de son Comité d’urgence ainsi que leurs éventuels conflits d’intérêts avec l’industrie, estime Fiona Godlee, rédactrice en chef du BMJ, dans un éditorial.

L’OMS a refusé de les identifier arguant qu’ils devaient être protégés des pressions commerciales. Le BMJ cite le nom de trois de ces experts. L’OMS doit également développer des « règles plus strictes » avec l’industrie, ajoute-t-elle.

L’indépendance du Groupe de travail scientifique européen sur la grippe (ESWI), financé entièrement par les laboratoires, est de surcroît mise en question par le journal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

" [...] Mme Paola Testori Coggi, directrice NON ELUE de la DG Health & Consummers à qui nous décernons le palme du manque de respect pour la dignité des consommateurs dont elle est pourtant censée officiellement défendre les intérêts!!!!

Quand on déplace le curseur à 11:47:13, on peut ainsi entendre, non un certain effroi la traduction française de ses propos:

" Savez-vous que pour les ANIMAUX, pas pour les humains mais pour les animaux, c'est la Commission qui décide des stratégies de vaccination, qui va acheter le vaccin, où, quelle est la part qui doit être vaccinée, combien d'animaux doivent être vaccinés. Pour les ANIMAUX, nous avons cela, ce n'est pas contesté du tout. Il y a le caractère contraignant lié à une base juridique forte. Et puis, nous avons des années d'expérience. Alors je pense qu'en matière de santé publique, nous en sommes aux premiers balbutiements pour commencer et puis, à un moment, nous y arriverons également pour les être humains." [...]"

" la directrice de la DG consommateurs appelle de ses voeux que les humains finissent par être vaccinés comme des animaux, comme des bêtes, comme du bétail en fonction de décisions de la Commission, par définition, arbitraires puisque tous ces gens-là sont des gens NON ELUS qui n'ont donc absolument aucune légitimité.....

"

http://www.initiativecitoyenne.be/article-audition-du-5-octobre-au-parlement-europeen-sur-le-h1n1-les-masques-sont-tombes-59638981.html

http://www.dailymotion.com/video/xfiqg6_cheptel-europeen-a-vacciner_news

Share this post


Link to post
Share on other sites

Whoua, je pensais que je ne pouvais plus être étonné par ce sujet... et ben si, là je le suis ; ces propos me choquent carrément. C'est vraiment choquant.

Et ben, vive la démocratie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Whoua, je pensais que je ne pouvais plus être étonné par ce sujet... et ben si, là je le suis ; ces propos me choquent carrément. C'est vraiment choquant.

Et ben, vive la démocratie...

C'est quand quelqu'un prétend 'protéger' du 'mal' des 'affaiblis', que derrière sa 'bienfaisance' peut se cacher le pire des opportunismes...

l'anti-vaccination systématique est juste un caprice d'enfants occidentaux trop gâtés et trop protégés.

trop 'protégés' par des vaccins, justement...!

Après Vigipirate, voici l'arrivée du plan d'urgence sanitaire gouvernemental raisonnablement incontestable: VIGIVIRUS !!

Soyez sensuels, et vaccinez vous selon votre propre libido :gardecoe:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ne pens epas que les gens anti vaccinations soient des gens trop protégés justement, et encore moins trop gatés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Une interview du professeur Luc Montagnier (célèbre pour avoir été le directeur du laboratoire qui a découvert en 1983 le VIH), réalisée en 2009."

Il relativise totalement l'intérêt de la vaccination et mets en avant l'importance du "terrain" (nutrition, hygiène, etc)

http://www.dailymotion.com/video/xbru8n_sida-luc-montagnier-retourne-sa-ves_news#from=embed

Dégottée ici:

http://www.onnouscachetout.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now