laura213

Questions

38 posts in this topic

Bonjour,

J'ai 16 ans, je suis actuellement lycéenne en classe de première en France et j'aimerais vraiment arrêter d'aller au lycée (pour plusieurs raisons...)

Je me pose pleins de questions...

Première question : si je décide de ne plus aller en cours, comment dois-je faire: y a-t-il des procédures à suivre ?

Ensuite, est-ce que je suis obligée, si je ne vais plus en cours de suivre les cours du CNED ou autres cours par correspondance ? Ai-je le droit d'essayer d'apprendre toute seule, avec des livres du programme ? (Je me sens vraiment motivée pour le faire et je m'en pense capable...)

Est-il vraiment nécessaire d'être évalué, d'avoir des notes ?

Ne peut-on pas simplement passer le bac en candidat libre sans avoir été évalué au cours des deux dernières années de sa scolarité ?

Et est-ce que c'est contraignant pour la suite des études après le bac de ne pas avoir de "bulletin", d'appréciations... ?

Autres questions: En première il y a les "TPE" (travaux personnels encadrés) 2h par semaine, une sorte d'exposé qu'on est censé présenter en tant qu'épreuve du bac et qui nous rapporte des points si on a une note au dessus de la moyenne (sinon la note ne compte pas).

Qu'est-ce que ce cours devient si je ne vais plus au lycée ?

En ce qui concerne le sport, comment ca se passe pour ceux qui font les cours à la maison ?

Voilà. J'éspère que vous pourrez me répondre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je vais essayer de te répondre d'après mes connaissances...

L'école n'est pas obligatoire. Seule l'instruction l'est, de 6 à 16 ans, c'est à dire du CP à la Troisième.

Au-delà, tu peux effectivement arrêter l'école et passer le BAC en candidate libre. Dans ce cas, tu n'auras plus de travaux dirigé et tu n'auras (à ma connaissance) pas de possibilité de points en plus par ces TPE ou d'autres options...

Pour ma part, avant d'arrêter quoique ce soit, je te conseille de réfléchir à ton objectif en terme de travail notamment, et de vie en général.

Arrêter l'école et passer le BAC en candidate libre demande une TRES grande motivation pour ne pas baisser les bras et se laisser déborder par... le rien faire !

Si tu as un objectif professionnel, le fait d'arrêter les cours peut te permettre de chercher des stages dans la filière où tu souhaite travailler, mais ce n'est pas forcément évident.

Quoiqu'il en soit, tiens nous au courant et ne prend pas de décision à la légère. Bon courage. :victory:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, justement, je me disais aussi qu'à 16 ans l'école n'est plus obligatoire après tout... donc il n'y aurait pas de procédures particulières comme envoyer lettre à la mairie ? si ce n'est prévenir le lycée quand même...

Pour les TPE, ca ne me dérange pas du tout de ne pas avoir des points en plus. De toute facon je trouve ce cours particulièrement inutile et pas intéressant.

Et, j'ai une TRES grande motivation. Je suis persuadée d'arriver à apprendre mieux par moi même qu'avec mes professeurs...

Par exemple, je me sers toujours de mes livres pour comprendre le cours. Les cours faits par les profs sont trop mal organisés, mal expliqués. D'ailleurs je trouve que c'est inutile de passer des heures à écrire des cours dictés par les profs alors que c'est tellement mieux dit dans les livres.

Pour ce qui est des exercices, on n'avance pas. Le peu d'exercices qu'ont fait on y passe énormément de temps soit à cause des élèves qui ne comprennent pas et à qui on explique dix fois la même chose (quoiqu'on ne peut pas leur en vouloir...mais bon), soit parce que des profs ne savent pas se faire respecter. Certains passent plus de temps à faire de l'autorité qu'à nous apprendre des choses....

Je suis persuadée que si je décidé de faire l'école à la maison, je travaillerais, je bouclerai mon programme de première, même avant la fin de l'année. Et je suis sure que j'aurai un meilleur niveau si je me prépare moi même au bac (rien qu'avec des livres ...)

Pour ce qui est de mon objectif professionnel, j'avoue que je ne suis pas du tout décidée pour le moment... L'architecture m'intéresse un peu mais je dois y réflechir

Share this post


Link to post
Share on other sites

A 16 ans, on est mineur...

Sous responsabilité des parents...

Et généralement, on dépend financièrement de ses parents...

Je pense que ce sont les premiers à mettre au courant de tes projets, afin d'en discuter avec eux, d'avoir leur avis, d'éventuellement essayer de les convaincre.

En tout cas, je pense que ce genre de projet ne peut être pris sans consentement parental, surtout à ton âge.

Si tu les sens opposés, étudies bien ce projet, présentes-leur un dossier béton, prouve leur, par ton travail personnel, que tu en es capable.

Mais surtout, deux conseils qui me semblent primordiaux :

=> Ne pas se lancer dans cette "aventure" sans longue réflexion : n'arrête pas les cours aujourd'hui, ni même dans 15 jours, comme ça. Réfléchis, discutes, étudie la situation, et continues, pendant ce temps, à aller à l'école ;

=> Ne pas s'opposer à ses parents, mais plutôt réussir à les convaincre.

on courage et tiens-nous au courant !

Nico.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas qu'il soit tres judicieux d'arreter tes etudes au cours d'un cycle non terminé.

16 ans, c'est tres jeune, et l'avis de tes parents est primordial car c'est eux qui te connaissent le mieux. De toute façon si tu viens a arreter les cours au lycee, tu auras besoin de soutien (famille, amis..)

Et apres le bac! ton objectif professionnel?

bonne reflexion!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Laura,

je suis maman de trois enfants et cette année deux sont scolarisés à la maison. Tu peux arrêter les cours, mais comme tu es mineure et en cours d'année en plus, tes parents devront procéder à une demande de radiation.

Le fait de ne pas avoir de dossier scolaire pour ces deux dernières années essentielles peut en effet te pénaliser pour l'entrée dans certaines grandes écoles et même quelques filières universitaires.

Donc si tu tiens vraiment à faire ta scolarité à la maison il me semblerait judicieux de t'inscrire à un cours par correspondance, plusieurs avantages: un programme qui aide à tenir le rythme, un dossier scolaire de même valeur que celui de ton lycée, une évaluation de ton travail, et les allocations familiales maintenues pour tes parents!

Pour la gym il te suffit de t'inscrire à un cours dans un club de ton coin.

Le cours Hattemer (cf internet) par correspondance est d'excellente qualité, de très bon niveau (supérieur à la majorité des établissements publics), avec le souci de développer le sens du beau dans les matières littéraires, je le préfère largement au CNED.

Maintenant une dernière question: hormis les quelques éléments dont tu nous a déjà fait part, quels sont les vrais motifs de ton désir de déscolarisation? Tu n'es bien sûr pas tenue de nous répondre, mais plutôt de te poser à toi-même cette question.

La décision d'une adolescente de 16 ans de s'isoler de ses camarades ne laisse pas de m'inquiéter un peu. Est-ce ta tendance de fuir la société des humains? Est-ce récent? Si c'est le cas je ne saurais trop te recommander d'en parler à ta famille, pour éviter une évolution néfaste à ta santé psychologique. A moins qu'il ne s'agisse d'un chagrin d'amour?...

Allez! bonne réflexion, et que Dieu te garde.

Naomie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
A 16 ans, on est mineur...

Sous responsabilité des parents...

Et généralement, on dépend financièrement de ses parents...

Je pense que ce sont les premiers à mettre au courant de tes projets, afin d'en discuter avec eux, d'avoir leur avis, d'éventuellement essayer de les convaincre.

En tout cas, je pense que ce genre de projet ne peut être pris sans consentement parental, surtout à ton âge.

Si tu les sens opposés, étudies bien ce projet, présentes-leur un dossier béton, prouve leur, par ton travail personnel, que tu en es capable.

Mais surtout, deux conseils qui me semblent primordiaux :

=> Ne pas se lancer dans cette "aventure" sans longue réflexion : n'arrête pas les cours aujourd'hui, ni même dans 15 jours, comme ça. Réfléchis, discutes, étudie la situation, et continues, pendant ce temps, à aller à l'école ;

=> Ne pas s'opposer à ses parents, mais plutôt réussir à les convaincre.

on courage et tiens-nous au courant !

Nico.

Mes parents partagent mon avis. Ils ne s'opposent pas à ma décision....

Je ne compte pas me lancer dans cette "aventure" sans réflexion, ni arreter les cours aujourd'hui, ni même dans 15 jours. Mais je réfléchis, j'étudie la situation mais je me pose pleins de questions et justement si je suis ici c'est que j'aimerais y trouver des réponses....

Et apres le bac! ton objectif professionnel?

bonne reflexion!

Je n'en sais rien mais je pense que c'est pas les profs qui vont m'aider à m'orienter...

Pour l'instant ce que je veux c'est avoir mon bac. Je ne me fais pas de soucis pour ca parce que je suis dans les meilleurs de la classe.

Bonjour Laura,

je suis maman de trois enfants et cette année deux sont scolarisés à la maison. Tu peux arrêter les cours, mais comme tu es mineure et en cours d'année en plus, tes parents devront procéder à une demande de radiation.

Le fait de ne pas avoir de dossier scolaire pour ces deux dernières années essentielles peut en effet te pénaliser pour l'entrée dans certaines grandes écoles et même quelques filières universitaires.

Donc si tu tiens vraiment à faire ta scolarité à la maison il me semblerait judicieux de t'inscrire à un cours par correspondance, plusieurs avantages: un programme qui aide à tenir le rythme, un dossier scolaire de même valeur que celui de ton lycée, une évaluation de ton travail, et les allocations familiales maintenues pour tes parents!

Pour la gym il te suffit de t'inscrire à un cours dans un club de ton coin.

Le cours Hattemer (cf internet) par correspondance est d'excellente qualité, de très bon niveau (supérieur à la majorité des établissements publics), avec le souci de développer le sens du beau dans les matières littéraires, je le préfère largement au CNED.

Je vais me renseigner sur les cours hattemer, c'est une bonne idée...oui les cours par correspondance ca m'interesserait...

Maintenant une dernière question: hormis les quelques éléments dont tu nous a déjà fait part, quels sont les vrais motifs de ton désir de déscolarisation? Tu n'es bien sûr pas tenue de nous répondre, mais plutôt de te poser à toi-même cette question.

La décision d'une adolescente de 16 ans de s'isoler de ses camarades ne laisse pas de m'inquiéter un peu. Est-ce ta tendance de fuir la société des humains? Est-ce récent? Si c'est le cas je ne saurais trop te recommander d'en parler à ta famille, pour éviter une évolution néfaste à ta santé psychologique. A moins qu'il ne s'agisse d'un chagrin d'amour?...

Allez! bonne réflexion, et que Dieu te garde.

Naomie.

Première et principale raison (que j'ai déjà expliqué avant): la mauvaise qualité et la lenteur des cours...

Deuxième raison: je suis en 1ère S option Sciences de l'Ingénieur (j'avais le choix entre Sciences de l'ingénieur et Science et vie de la Terre) et j'ai pris trop vite la décision de faire l'option "science de l'ingénieur" sans réaliser qu'on allait faire que de l'éléctricité et de la mécanique et ca ne m'intéresse pas du tout, ne me servira à rien et d'ailleurs je n'y comprends rien(sachant que j'ai 6heures de cette matière par semaine, pareil en terminale et que je suis forcée de continuer et sachant aussi que c'est coefficienté 9 au bac alors que les maths ne sont coefficienté que 7 et je suis mal barée....bref')

S'il n'y avait que ca qui me dérangeait à la limite ca resterait supportable, mais les autres cours ne sont pas mieux: francais on passe notre temps sur des livres de Zola et compagnie, à lire 10 fois le même passage du livre etc... j'en peux plus. Je me désole quand je pense qu'on a notre bac de francais à la fin de l'année et qu'on perd ntore temps sur des coneries au lieu de bien s'entrainer...

D'autre part, en espagnol et en anglais je m'ennuie. J'ai l'impression que la difficulté du programme a descendu d'un niveau par rapport à l'année dernière.

Et enfin je ne vais pas expliquer ce qui me dérange dans chaque matière sinon je pourrais écrire un roman.

Et il y a une autre raison c'est que cette année je n'aime pas trop ma classe. Tu me demandes si j'ai envie de "misoler de mes camarades", "de fuir la société des humains", tu me demandes si c'est récent, si c'est un chagrin d'amour

Alors j'ai l'impression quand tu dis ca que tu pense que je suis devenue folle et insociable, mais non. Je n'ai pas envie de m'isoler des autres c'est juste que je n'ai pas vraiment de bons amis dans ma classe. C'est pas qu'on ne s'entend pas mais bon... Les personnes avec qui j'aime bien être ne sont pas dans ma classe et je les vois très peu dans le lycée(pas les mêmes emplois du temps)... Ne crois surtout pas que j'ai envie de m'isoler du monde.

Et, non ce n'est pas récent, ca fait déjà pas mal de temps que j'enviseage de suivre des cours comme le cned...

depuis le collège j'y pense, sauf qu'avant je n'aurais jamais pu imaginer prendre un décision comme ca... j'avais pas assez confiance en moi et pas assez d'assurance pour décider d'arreter l'école....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Edit. écrit en même temps, je fais qq corrections ;)

Wow j'ai l'impression de faire un retour plusieurs années en arrière d'un coup :siffle::rolleyes:

Vu ta manifeste motivation je me dis "qu'il y a moyen". Le fait même que tu cherches à te renseigner de cette façon me semble un signe de ta volonté et ta capacité d'apprendre par toi même.

En apprenant à maîtriser l'outil internet (plus compliqué qu'il n'y parraît) tu peux aussi apprendre énormément sur un tas de sujets pas nécessairement au programme (y compris sur les démarches que tu dois éventuellement faire pour arrêter le lycée et toutes autres démarches que tu auras à faire dans ta vie) .

Néanmoins, si tu aime et veux apprendre, il me semble que cela ne te posera pas de problème de t'inscrire à des cours par correspondance qui peuvent être un plus pour tenir sur la longueur et faciliter la transition. Il y a 1001 raisons à ton âge - et même après - pour lâcher soudainement.

Les choses qui me sembleraint éventuellement un risque et qui rejoins ce qui est dit plus haut

- qu'en penses-tes parents ? --> Ok

- as-tu des ami(e)s en dehors de l'école ?

- des activités que tu aimerais faire ? (personnellement je me suis engagée à 13 ans dans les associations de protection de l'environnement, certaines ont des activités spécifiques pour les jeunes de 10 à 18 ans le week-end et les vacances. J'y ai fait parmi mes plus belles amitiés et parmi mes plus beaux souvenirs de ces époques... sans cela je n'aurais pas tenu au collège je pense. Mais cela peut être du sport, de l'art ou n'importe quoi d'autres).

- et surtout un projet "pour la suite". Même vague. Si ce projet implique de faire des études ou des formations particulières (et il y en a de passionnantes :) cela peut d'ailleurs être un projet en soi) pèse bien le pour et le contre, mets tout de ton côté pour rendre ce projet réalisable. Et donc prends ton temps.

Je pense qu'il devrait y avoir des personnes dans ton lycée qui pourraient de conseiller (conseiller d'orientation) ou des centres spécialisés dans ta ville ? Enfin de mon temps il y en avait. Tu peux aussi changer de filière, changer d'école (essaye peut-être de te procurer ce guide

http://ecolesdifferentes.free.fr/annuaire.htm ) Ou encore si tu sais ce que tu veux faire après tu peux faire l'école en alternance (apprentissage, tu es payée en plus je crois bien)

Mais savoir ce que tu veux faire, ce qui te pousse vraiment au delà de ce que tu vis à l'école, au delà du bac, me semble fondamental par rapport à ce choix. "Avoir le bac " n'est qu'une des étapes que ce choix va conditionner. Nombreux sont ceux qui se mordent les doigts d'avoir compromis leurs études (quelque soit le niveau) parceque le ou les domaines dans lequel ils veulent maintenant s'épanouir ne leur est plus accessibles (c'est le cas de mon homme). Après il est toujours possible d'y aller au culot et à la détermination mais c'est moins facile (c'est déjà pas facile avec la bonne formation ;) )et la vie ne le permet pas toujours...

Sinon un membre de ma famille a arrêté l'école à 16 ans, avec l'accord de ses parents et leur suivi/soutien, pour suivre au Cned tout en faisant une formation artistique. Cela n'a pas été facile à ce que j'ai compris...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Edit. écrit en même temps, je fais qq corrections ;)

Wow j'ai l'impression de faire un retour plusieurs années en arrière d'un coup :siffle::rolleyes:

Vu ta manifeste motivation je me dis "qu'il y a moyen". Le fait même que tu cherches à te renseigner de cette façon me semble un signe de ta volonté et ta capacité d'apprendre par toi même.

En apprenant à maîtriser l'outil internet (plus compliqué qu'il n'y parraît) tu peux aussi apprendre énormément sur un tas de sujets pas nécessairement au programme (y compris sur les démarches que tu dois éventuellement faire pour arrêter le lycée et toutes autres démarches que tu auras à faire dans ta vie) .

Néanmoins, si tu aime et veux apprendre, il me semble que cela ne te posera pas de problème de t'inscrire à des cours par correspondance qui peuvent être un plus pour tenir sur la longueur et faciliter la transition. Il y a 1001 raisons à ton âge - et même après - pour lâcher soudainement.

Les choses qui me sembleraint éventuellement un risque et qui rejoins ce qui est dit plus haut

- qu'en penses-tes parents ? --> Ok

Ils partagent mon avis. Ils me laisserons faire ce que je veux si je le décide et si j'en ai la possibilité ....

- as-tu des ami(e)s en dehors de l'école ?
pas de très bons amis... mais oui, enfin j'avoue que je ne connais pas grand monde en dehors du lycée...
- des activités que tu aimerais faire ? (personnellement je me suis engagée à 13 ans dans les associations de protection de l'environnement, certaines ont des activités spécifiques pour les jeunes de 10 à 18 ans le week-end et les vacances. J'y ai fait parmi mes plus belles amitiés et parmi mes plus beaux souvenirs de ces époques... sans cela je n'aurais pas tenu au collège je pense. Mais cela peut être du sport, de l'art ou n'importe quoi d'autres).
Je fais deux heures de natation et deux heures de danse par semaine, je n'ai pas le temps de faire d'autres acitivités...

Mais j'aimerais beaucoup en faire d'autres (peut être d'avantage de sport me ferait du bien parce que je ne suis pas très sportive et il y a le sport au bac ...)

J'aimerais beaucoup apprendre la musique aussi . J'apprends la guitare par moi même de temps en temps (quoique cette année j'ai beaucoup moins le temps)...

Et justement si je fais les cours à la maison je prendrais plus de temps pour ces activités. C'est aussi une des raisons qui m'a poussé à vouloir arrêter le lycée.: le rythme ne me convient pas du tout. En fait, j'en ai marre de faire tous les jours la même chose: me lever tot pour aller au lycée, rentrer tard (j'habite assez loin du lycée, le bus fait perdre du temps) pour finalement arriver à la maison et avoir encore des DEVOIRS et être fatigué, fatigué, et ne pas réussir si bien que ca finalement... parce que cette organisation ne me va pas pour travailler.

- et surtout un projet "pour la suite". Même vague. Si ce projet implique de faire des études ou des formations particulières (et il y en a de passionnantes :) cela peut d'ailleurs être un projet en soi) pèse bien le pour et le contre, mets tout de ton côté pour rendre ce projet réalisable. Et donc prends ton temps.

Je pense qu'il devrait y avoir des personnes dans ton lycée qui pourraient de conseiller (conseiller d'orientation) ou des centres spécialisés dans ta ville ? Enfin de mon temps il y en avait. Tu peux aussi changer de filière, changer d'école (essaye peut-être de te procurer ce guide

http://ecolesdifferentes.free.fr/annuaire.htm ) Ou encore si tu sais ce que tu veux faire après tu peux faire l'école en alternance (apprentissage, tu es payée en plus je crois bien)

Mais savoir ce que tu veux faire, ce qui te pousse vraiment au delà de ce que tu vis à l'école, au delà du bac, me semble fondamental par rapport à ce choix. "Avoir le bac " n'est qu'une des étapes que ce choix va conditionner. Nombreux sont ceux qui se mordent les doigts d'avoir compromis leurs études (quelque soit le niveau) parceque le ou les domaines dans lequel ils veulent maintenant s'épanouir ne leur est plus accessibles (c'est le cas de mon homme). Après il est toujours possible d'y aller au culot et à la détermination mais c'est moins facile (c'est déjà pas facile avec la bonne formation ;) )et la vie ne le permet pas toujours...

Malheureusment je n'ai pas vraiment de "projet", est-ce que c'est normal à 16 ans ? Je sais pas du tout ce que je vais faire après le bac mais comme je l'ai déjà dis précedemment, je n'ai pas du tout envie de demander conseils à mes professeurs.

Et d'un autre côté, aller voir la conseillère d'orientation, ok. pour me reseigner pourquoi pas. Mais je ne vais surement pas aller lui dire que je veux arrêter le lycée et lui demander ce qu'elle en pense parceque je suis persuadée qu'elle va me prendre pour une folle....

Sinon un membre de ma famille a arrêté l'école à 16 ans, avec l'accord de ses parents et leur suivi/soutien, pour suivre au Cned tout en faisant une formation artistique. Cela n'a pas été facile à ce que j'ai compris...
Pourquoi est-ce que ca n'a pas été facile ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et c'est cool de pouvoir parler. J'ai enfin trouvé un forum ou j'ai des réponses et des conseils.

Merci beaucoup :rolleyes:

Si vous avez d'autres infos à m'apporter, c'est avec plaisir ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Laura ! :flowers:

Malheureusment je n'ai pas vraiment de "projet", est-ce que c'est normal à 16 ans ? Je sais pas du tout ce que je vais faire après le bac mais comme je l'ai déjà dis précedemment, je n'ai pas du tout envie de demander conseils à mes professeurs.
Bah oui, c'est normal de ne pas avoir de projet précis, et encore, quand on en a un, c'est pas forcément le bon ! :lol:

De mon côté c'était le flou total à 16 ans, il y avait trop de choses que j'aimais faire, c'était toujours la galère de faire des choix entre toutes ces matières ou activités, et comme tout allait bien, personne n'osait me dire de laisser tomber telle ou telle voie pour une autre, et de mon côté je ne parvenais pas à faire une quelconque passerelle concrète entre mes centres d'intérêt et un éventuel boulot.

Ce que je te conseillerais, c'est - comme dit Raffa - de ne pas te fermer trop rapidement de portes par rapport aux centres d'intérêt que tu as, et par rapport à tous les talents dont tu disposes. Dès qu'ils ne sont pas cultivés, ils peuvent assez vite régresser, que ce soit une capacité d'apprendre une langue, un raisonnement scientifique, une aptitude physique ou intellectuelle.

Eventuellement, si tu connaissais quelqu'un de bien pour ça, tu pourrais faire une sorte de bilan avec quelqu'un qui n'a pas forcément l'étiquette prof ou conseiller d'orientation. J'ai une amie qui m'a récemment parlé d'une copine à elle (plus vieille que toi, mais peu importe) qui a fait un super bilan de compétences qui lui a ouvert des horizons insoupçonnés ! Elle était traductrice, et elle a dès lors décidé de faire une école pour devenir "nez", spécialiste des vins et des chocolats. C'est génial non ? :w00t: Ce métier, comme bien d'autres, figure rarement sur les fiches du conseiller d'orientation, c'est toujours un peu le problème, d'où parfois l'intérêt d'en parler aussi à d'autres ...

Et puis, certains métiers n'existent encore même pas, à nous de les créer ! ;)

Le mot "projet" est peut-être un peu trop précis ...

Tu peux déjà commencer à faire une liste des choses que tu aimes et réfléchir à la manière dont tu envisages tes études et ta vie :

aimes-tu travailler dehors ou dedans ? en équipe ou seule (je schématise un peu, c'est pas toujours l'un OU l'autre !), en contact permanent avec d'autres ou pas ? as-tu besoin d'avoir des activités manuelles, physiques, ou préfères-tu le travail sur ordinateur, ou un peu des deux ? Quelles sont les questions et les domaines d'activités qui t'intéressent le plus ? pourquoi ? Te vois-tu toujours en voyage, nomade, ou bien plutôt sédentaire ? Y a-t-il des lieux ou des environnements qui t'attirent plus que d'autres : laboratoire, parc naturel, lieu peuplé d'enfants, de générations multiples, atelier artisanal, ferme, musée, pays quelconque, restaurant ? Ce sont ces exemples-là qui me viennent, mais il y en a des tas d'autres sans doute plus pertinents ...

Parfois c'est aussi par la négative qu'on en vient à prendre conscience de ce que l'on veut, alors ça a parfois un côté déprimant ("je ne veux ni ça ni ça"), mais en même temps c'est bien aussi de cerner un peu mieux ses envies.

En tout cas bravo pour toutes les questions que tu te poses déjà, c'est une super attitude de ne pas se laisser porter comme les autres et de se demander ce qu'on veut vraiment. Bon courage ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon fils de 16 ans est très mal au lycée, donc merci Laura, ce sujet m'intéresse.. et surtout les solutions, comme toi,

linaigrette où puis-je trouver un contact ou un document pour établir un bilan de compétences ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Laura ! :flowers:

etc ...

Merci pour tes conseils ^_^ Je réalise que je ne me pose pas toutes ces questions et je devrais. Il faut dire qu'on est pas très renseigné sur les métiers mais je vais y réflechir, me documenter, et tu as raison, demander conseils en dehors des profs et conseillers d'éducation....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon fils de 16 ans est très mal au lycée, donc merci Laura, ce sujet m'intéresse.. et surtout les solutions, comme toi,

linaigrette où puis-je trouver un contact ou un document pour établir un bilan de compétences ?

Ca me rassure de ne pas être la seule :rolleyes:

C'est vrai que c'est intéressant d'en parler sur un forum parce que c'est difficile de trouver des réponses sur internet, à part en posant la question.

Il faut dire qu'il n'y a pas (ou en tout cas je n'en ai pas trouvé) de témoignages de personnes qui ont arrêté les cours au lycée, et spécialement en première et en plein milieu d'année. J'aimerais trouver des personnes qui ont eu cette expérience là aussi...

Et pourquoi votre fils est-il mal au lycée (si ce n'est pas trop indiscret...) ? Les mêmes raisons ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mirtali, je vais redemander à mon amie le nom de la boîte, j'ai oublié, et je sais qu'il y a de tout dans ce milieu, du bon et du moins bon (attention aussi aux arnaques) ! Donc selon les villes et les régions ça doit être assez variable. Mais quelqu'un qui fait bien ce boulot peut à mon avis faire gagner un temps énorme et créer des déclics inattendus chez quelqu'un en élargissant le champ des possibles ! On a souvent tellement d'oeillères ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

probablement la question "qui suis-je?" et la non réponse dans le lycée dans lequel il passe les plus belles heures de la journée à constater la dilution de son énergie.

Un peu comme tu dis, de longues heures d'ennui parce que les amis sont ailleurs,

aussi parce qu'il a des connaissances sur certains sujets (histoire-géo par exemple) qui ne correspondent pas aux contenus du programme,

il est en contraint d'arrêter de rêver, c'est ce que je perçois

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

^_^ mon témoignage

j'ai élevé seule mon fils.

Son enfance à la campagne, son adolescence en ville, tout en gardant la maison de campagne disponible.

Il a 30 ans passé maintenant, et vit en ville.

Il a cessé de fréquenter l'école à 15 ans avec mon approbation.

J'ai dû me justifier à la dpj à l'époque, sans problème ...

Nous avons passé un contrat mon fils et moi, écrit , concernant les tâchesqu'il devait assumer.

du style 2 repas par semaine + les poubelles+ enlever la neige etc.... et il devait me verser un montant symbolique mensuel si il gagnait un salaire.

Ça n'a pas toujours été facile la vie tout court et entre nous non plus ! mais... on a gagné !

Je lui ai payé des cours de conduite, et acheté une auto usagée sécuritaire pour favoriser son autonomie.

Son premier travail salarié= magasinier dans une boutique d'alimentation naturelle où je travaillais moi-même les soirs et fin de semaine.

Au début, il a lavé les planchers, déballé les marchandises, étalagé étiquetté, et appris, appris à devenir autonome, coaché en quelque sorte de la seule choses que je pouvais, et que chaque parent peut donner selon moi, la confiance qu'il était capable d'avancer dans la vie par lui-même.

Il a été autonome à 17 ans, financièrement et a déménagé, il a toujours trouvé du travail, il s,est forgé ses propres buts plutôt qu'endosser les plans de carrière de la société et du système de l'éducation.

Il et apprécié, recherché et fournit un travail d'une grande qualité relationnelle.

Quand il a senti le besoin de retourner sur un banc d'école, il l'a fait, temps partiel , aléatoire, et est allé cherché les outils dont il avait besoin pour continuer à faire son propre chemin.

Lui et moi, nous avons des modes de vie très différent, une immense estime mutulle et nous voyons rarement.

Il est à l'âge de la production, je suis à l'âge de me reposer !!

Il "performe" d'un point de vue global dans un autre univers que le mien, encore et toujours attentif à la Nature et sa protection. Il se questionne sur le monde, et est un bon guide pour lui-même.

Aujourd'hui, le décrochage est une banalité au québec...mais ça se fait SANS le coaching des parents, ce qui est honteux !

Selon mon coeur, les enfants ( come chacun en ce monde à la naissance...) s'appartiennent à eux-mêmes, il faut qu'ils soient mis dans un contexte pour le réaliser et SE réaliser... non ?

amour toujours

loulie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup de choses ont déjà été dites :closedeyes:

Il y a plusieurs associations qui pourrait t'interesser. Elles sont plutôt pour les parents qui ne veulent pas scolariser leurs enfants mais je pense que certaines choses pourraient te servir :

http://laia.asso.free.fr/

http://www.lesenfantsdabord.org/index.php

http://cise.fr/index.php

Bon après tu sembles y avoir beaucoup réfléchi donc je ne peux que t'encourager dans la voie que tu as choisis. En revanche tu devrais faire attention à plusieurs choses :

1) Sortir de chez toi et avoir des activités épanouissantes avec d'autres personnes (nous restons des animaux sociaux)

=> si tu le fais bien (mais puisque tu n'es pas habitué il faudra sans doute que tu te fasses violence au début, la natation et la danse ne suffiront pas) tu te feras sans doute plus d'amis qu'au lycée.

2) Ne pas te cantonner au programme mais chercher à découvrir le plus de choses possibles pour trouver comment tu veux orienter ta vie (au niveau du savoir mais aussi du travail/loisir etc ...)

=> pas fait à l'école, mais absolument essentiel dans toute vie.

Si tu veux discuter de tout ça mon adresse msn est dispo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
probablement la question "qui suis-je?" et la non réponse dans le lycée dans lequel il passe les plus belles heures de la journée à constater la dilution de son énergie.

Un peu comme tu dis, de longues heures d'ennui parce que les amis sont ailleurs,

aussi parce qu'il a des connaissances sur certains sujets (histoire-géo par exemple) qui ne correspondent pas aux contenus du programme,

il est en contraint d'arrêter de rêver, c'est ce que je perçois

je comprends...

Merci La dragonne pour votre témoignage, je suis d'accord avec vous....

Merci aussi Zaou...je vais consulter les sites et merci de m'avoir proposé pour msn. J'y penserai... mais cet après-midi j'ai beaucoup de choses à faire donc je n'aurai pas trop le temps ...

:rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu me fais penser à une copine que j'avais.

Cette fille était en réalité surdouée.

Elle lisait une fois le cours pour tout comprendre.

Elle s'ennuyait en cours puisque son rythme n'est pas celui des autres.

Je pense que tu fais bien de choisir une solution qui te conviens au mieux.

Sinon tu risque de te dégoûter de l'école, ce serait dommage.

Je te conseille d'avoir une bonne mention lors de ton bac, ça t'aidera beaucoup pour la suite de tes études.

Tu veux être architecte ? Est ce que tu as choisis le bon BAC ?

Courage ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu me fais penser à une copine que j'avais.

Cette fille était en réalité surdouée.

Elle lisait une fois le cours pour tout comprendre.

Elle s'ennuyait en cours puisque son rythme n'est pas celui des autres.

Je pense que tu fais bien de choisir une solution qui te conviens au mieux.

Sinon tu risque de te dégoûter de l'école, ce serait dommage.

Je te conseille d'avoir une bonne mention lors de ton bac, ça t'aidera beaucoup pour la suite de tes études.

Tu veux être architecte ? Est ce que tu as choisis le bon BAC ?

Courage ! :)

Et j'ai pensé au métier d'architecte mais en fait je dois mieux me renseigner là dessus... J'ai choisi,le bac S donc ca ouvre toutes les portes normalement mais est-ce que j'ai bien fait de choisir l'option sciences de l'ingénieur...ca je ne pense pas...

C'est vrai que la mention est importante...ce premier trimseste j'ai 13 de moyenne, autant dire que je suis dans les élèves "moyens" ... et ca ne me satisfait pas tellement... je suis sure de pouvoir arriver à mieux bosser que ca...

Share this post


Link to post
Share on other sites

chère Laura,

la question que tu as lancée a beaucoup de succès: déjà la deuxième page!

Rassure toi, je ne pense pas que tu sois folle, tes écrits sont mêmes très sensés! j'admire au contraire ta réflexion, je ne pense pas que je me serais posée ce genre de questions à 16 ans, bien que déjà "réactionnaire" au système dans d'autres domaines. Tu n'es pas dans le moule! il y a donc de l'espoir à placer en toi.

Il est vrai que la tendance à l'isolement social, ou plus précisément à la réclusion peut-être un signe d'évolution psychique inquiétant, c'est sans doute un réflexe de médecin qui m'a poussé à te poser ces questions. Il ne semble pas que tu entres dans ce cadre, tes mobiles paraissent assez sains. Alors, comme plusieurs t'y ont encouragée, si tu décroches du lycée, cherche à te faire un réseau de relations en dehors, avec des jeunes intéressés par des sujets communs à tes centres d'intérêt.

Bravo pour ta pondération dans ta décision, tes parents doivent être fiers de la maturité de leur "bébé", non?

Bonne route.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux parler que de ce que je connais un peu, et ce en temps que maman.

Ma fille, très très bonne élève, nous a annoncé qu'elle avait des ambitions artistiques très arrêtées en 3ème. Après gros débat avec la famille qui la voyait déjà à polytechnique, elle a pu suivit pendant un an les cours de l'institut St luc en Belgique (très très bien), et puis, tant pour des raisons de solitude (nous étions à 1500KM) que pour un soucis de famille, elle a choisi de rentrer chez nous au village et d'y suivre des cours à distance. Elle repique donc une seconde, l'enseignement suivit en belgique, n'étant pas reconnu.

Et bien c'est une décision difficile.

En temps que parent, je regrette vivement qu'elle n'ai pas pu rester en Belgique à suivre un cursus épanouissant, et correspondant à ces ambitions. (l'équivalent en france serait un bac STI option Art Appliqués, la particularité de saint Luc étant de se spécialiser vers les beaux art, ou l'architecture d'ailleurs, et non les arts "industriels", comme le STI AA)

les cours du CNED, ne sont pas plus passionnants que dans un lycée ordinaire. Les langues étudiés à coup de cassette sont à mon sens, déprimante : ça n'est plus vivant sans l'échange d'une classe. Tu ne coupes pas non plus au correcteur qui ne sais pas noter au dessus de 12 ou 14 dans une matière ou deux, sans plus de commentaire. Enfin, les rythmes de rendu sont tels, que je lui trouve bien peu de temps libre pour ces propres passions, et le fait de devoir, si jeune s'imposer des rythmes et une discipline stricte, n'est pas vraiment pas facile. Il faut songer que même si tes parents joue le reveil matin, et te rappelle de temps en temps qu'il serait bon de passer à la suite ou de faire si ou là, l'un dans l'autre, ils ne seront pas toujours derrière toi pour mesurer le temps.

Il faut aussi s'imaginer ce que représente le volume d'une année de cours : trois ou quatre livres de cours et d'exercices par matière, plusieurs milliers de pages, et personne pour te dire quel temps passer sur tel ou tel morceau. les séquences sont colossales 8 à 10 par matière, ce qui fait qu'on penserait les étaler sur mois, mais seul en face de son cahier, ça n'est pas si simple que ça.

Une jeune amie de ma fille, suis le programme de troisième qui lui est découpé à la semaine, au lycée, tu n'as qu'une grille indicative pour toute l'année. Pour quelqu'un qui a suivi ce genre de rythme auparavant, peut être passer de l'un à l'autre se fait il naturellement, mais prendre le coche comme ça, et devoir se retrouver à découper sa semaine pour y caser tout ce qu'il faut, ne pas rester trop longtemps sur un sujet qui vous rebute, ou même qui vous plait plus, car, il reste la suite à faire, c'est difficile !

Je ne peux pas faire le bilan de ce choix, car par ailleurs je trouve qu'il a des aspects formateurs (entre autre apprendre çà gérer son temps, à s'autonomiser dans les apprentissages), mais il me semble en tout cas que les matières scolaires ne sont pas épanouissants, ce que je déplore.

ça peut être une bonne solution, si tu le sens comme ça, de même que prendre quelques matières en soutien pour relever le niveau, pourrait en être une autre ?

Pour en revenir à ma propre expérience, l'école ce sont les élèves mais aussi les professeurs, je n'ai d'ailleurs pas de mal à penser qu'ils ont fait de moi la bonne ou la mauvaise élève que j'ai pu être et que mon amour de certaines matière a été lié à la passion de certains d'entre eux (l'inverse d'ailleurs est aussi vrai) Bonne pioche ou mauvaise pioche, il y a sans doute des profs fatigués et sans passion, mais au CNED, il n'y a que des polycopiés.

Je ne rentrerais pas dans le débat de l'école à la maison, que je trouve infiniment positive et dont je regrette de ne pas l'avoir découvert plutôt, mais sur des classes à examens, je ne suis pas sûre du réel bénéfice pédagogique. La bonne nouvelle par contre, c'est que l'inscription au CNED n'est pas une vrai déscolarisation, et te donnera un dossier scolaire comme n'importe quelle école. Je ne sais pas ce qu'il en est des autre cours cités ici (par contre, je suis vraiment preneuse d'information :blushing: )

Surtout, je crois qu'il est essentiel de fureter de faire, peut être des stages, même court, pour rencontrer des personnes de métiers très différents, c'est ce qui motive et permet "d'encaisser" un système éducatif arriéré, si peu à l'écoute de la curiosité ou du talent des jeunes.

N'hésite pas non plus à consulter les forums pour voir d'autres jeunes, dans les grandes écoles, ou des jeunes professionnels et découvrir leurs expériences. Enfin si tu trouve ta voie, dis toi peut être aussi qu'il vaut mieux prendre le temps maintenant, quitte à refaire un an ou deux dans ce qui te plait, plutôt que galérer à essayer de rattraper ce qui ont pris a bonne direction avant le bac. Mais pour archi, science n'est pas si mal (option art?)

En tout cas, bon courage ! :victory:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est ce qu'il faut. :)

Il faut choisir une voie qui t'ouvre pleins de portes, comme ça tu pourras choisir ce qui te plait le mieux.

Si tu as une bonne mention et qu'à l'avenir tu veux intégrer une grande école, personne ne pourra te reprocher ton choix.

Je suis d'acc avec les autres, il te faut être sociable.

Pourquoi pas, faire partie d'une association...

Peut-être faudra t il "prouver" que tu sais interagir avec des personnes ? Une association où tu participes est une bonne preuve.

:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Laura,

Plusieurs réactions à ce que tu écris.

Tout d'abord, il me semble que tu déploies beaucoup d'énergie pour changer une situation qui n'est que temporaire. Je veux dire : ce n'est pas comme si tu étais coincée dans un travail qui te déplaît. Cette situation va durer au plus un an et demie, et te conduit vers autre chose, justement. Quand on a 16 ans, un et demi, ça paraît terriblement long : à l'échelle d'une vie, ce n'est pas grand-chose. ET tu verras que lorsque l'on veut changer des choses dans sa vie (situation professionnelle ou autre), ça prend souvent plus d'un an et demi !

Peut-être qu'au lieu de mettre toute cette énergie au service d'un changement de ta situation (qui va changer de toutes façons), tu pourrais la mettre au service de la préparation de l'après. Justement en t'investissant dans des associations où tu pourrais rencontrer des personnes avec qui tu aurais des affinités, où tu pourrais t'épanouir et exercer tes talents, apprendre d'une autre façon. Tu peux aussi essayer de changer le lieu où tu te trouves : pourquoi ne pas créer un club au sein de ton lycée ? Ce serait peut-être l'occasion de rencontrer des personnes dans ton propre lycée.

Autre chose : j'ai l'impression que tu es vraiment remontée contre tes profs, et que du coup tu es fermée à toute amélioration possible de la situation. Certes, il y a sûrement des enseignants qui ne comprennent pas ta situation, mais chaque enseignant a sa personnalité et son vécu, et tu peux peut-être en trouver qui sauront t'écouter.

Par exemple, tu peux prendre RV avec certains, leur expliquer ton malaise. Tu peux expliquer ton ennui, demander qu'on te donne un travail différent ou supplémentaire, ou plus adapté. Certains refuseront, d'autres joueront le jeu, si toi tu montres du sérieux (ne pas oublier de rendre le travail supplémentaire, par exemple).

Ou bien encore : pour certaines matières, le programme est très figé, pour d'autres non, comme en langues, par exemple. POurquoi ne pas demander à ton prof d'anglais ou d'espagnol si c'est possible d'aborder tel ou tel thème, d'étudier tel texte, tel poème ? Encore une fois, certains peuvent refuser, d'autres non, si tu restes polie et que tu argumentes bien.

Enfin, tu ne peux pas attendre de tes professeurs qu'ils soient spécialisés en orientation : ce n'est pas leur travail. ILs pourront te conseiller d'après leur expérience et leur matière, mais ils ne connaissent certainement pas toutes les filières et les possibilités. ça, c'est le travail d'une conseillère d'orientation. Et comme il a été dit plus haut, si tu veux en savoir plus sur toi, pourquoi ne pas faire un bilan de compétences ? Mais n'attends pas qu'une personne qui fait des bilans de compétences t'explique l'électricité, ni qu'un prof t'aide à faire un bilan de compétences. Chacun à sa place !

Tu dis devoir apprendre des choses qui ne servent à rien. En fait, et heureusement, l'école n'a pas pour mission (enfin, c'était le cas jusqu'à présent ...) d'enseigner des choses forcément utiles. La philo, comme ça, tous les jours, on ne voit pas forcément ce qu'on va en faire. NI l'anglais ou l'espagnol, d'ailleurs. La première des missions de l'école, c'est de faire des citoyens : des personnes qui soient capables de réfléchir, d'avoir un esprit critique, et de participer pleinement à la société, de manière responsable. Evidemment, entre les contraintes des programmes, les classes surchargées, le bac etc, on ne s'en rend pas toujours compte. Mais rappelle-toi que dansle Sud des Etats-Unis, du temps des esclavagistes, il était strictement interdit d'apprendre à lire ou à écrire à un esclave, sous peine d'emprisonnement. POurquoi donc ? Parce que l'éducation, c'est l'accès à la liberté, en commençant par la liberté de pensée ! Et ça a l'air plutôt réussi pour toi !!!

Et puis l'école, c'est aussi apprendre à vivre avec des personnes différentes, c'est l'acceptation de l'autre, avec ses différences. ça ne se passe pas toujours très bien, certes, mais par exemple, c'est apprendre à patienter lorsqu'il faut ré-expliquer à des personnes qui ont besoin de plus de temps pour comprendre. Et apprendre aussi à respecter les besoins des personnes qui ont besoin d'aller plus vite : c'est pour ça que tu devrais essayer d'en parler avec tes profs.

Ce qui me semble primordial pour toi, c'est préparer l'après, en ne te focalisant pas forcément sur ce qui ne va pas maintenant (je le repète : de toutes façons, ça va évoluer pour toi ...). Vers où veux-tu aller, qu'est-ce qui te plaît, ne te plaît pas ? Avec qui te sens-tu bien ? Qu'est-ce qui est important pour toi dans la vie ? Comment faire pour mettre toutes ces choses en pratique ?

Voilà quelques réflexions, qui, je l'espère, t'aideront à y voir plus clair ...

Bonne chance en tout cas !

PS : peut-être un petit tour vers le fil sur "Le pouvoir du Moment Présent" pourrait t'aider aussi ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now