nanabio

Oeuf Clair

28 posts in this topic

Bonjour,

L'une d'entre vous aurait-elle déjà vécu cette expérience, personnellement ou non ?

Que se passe-t-il dans le corps après diagnostic, l'oeuf clair est-il naturellement évacué par l'utérus ou bien faut-il dans la plupart des cas recourir à une intervention médicale, voire chirurgicale ?

Enfin jusqu'à quel moment peut-on attendre avant de renoncer à laisser faire la nature ?

Vos témoignages me seront d'un grand secours !

Merci à vous :coeur-anime:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma mère a eu cela il y a une dizaine d'année. Au moment où le corps se rend compte que l'enfant est mort, il l'expulse naturellement. L'expulsion naturelle est, à ce que j'ai compris, la règle et l'opération chirurgicale l'exception. Chez ma mère, cela a pris une dizaine de jours à partir du diagnostic, mais je n'ai aucune idée d'un délai maximal au-delà duquel il faille passer par une opération. Peut-être se renseigner sur des huiles essentielles qui seraient utiles? Pour ma mère, l'expulsion a été assez douloureuse et elle a saigné beaucoup. Mes frères et soeurs et moi étions là pour prendre le relais auprès des deux plus jeunes: veille à prévoir de te faire aider dans la mesure du possible.

Plein de courage pour supporter cela, je sais que ce n'est pas facile :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour nanabio,

j'ai fait 2 fausses couches, mais je ne crois pas que c'était des oeufs clairs.

Pour la première, j'ai été complètement abasourdie. Alors que j'allais au RV de première écho, (toute guillerette, bien sûr !) en quelques secondes, on m'annonce que l'embryon ne vit plus, qu'il faut l'évacuer, et le gynéco prend le calendrier pour planifier l'intervention !! Je ne comprenais même pas ce qu'il me disait ! Mes trois enfants m'attendaient dans la salle d'attente, je ne savais pas quand mon mari allait être dispo, et il fallait que je donne une date sans vraiment comprendre ce que je vivais !

J'ai vécu l'intervention comme un viol. J'ai eu une petite anesthésie générale, et ensuite j'ai beaucoup regretté de ne pas savoir vraiment ce qui s'était passé, et de ne pas avoir pu dire au revoir au petit être qui finalement avait renoncé à venir vivre avec nous.

La deuxième fois, j'ai eu du répondant. Entre-temps, des amies m'avaient dit qu'il était possible de prendre un cachet à la maison, qui te faisait avoir des contractions, et évacuer l'embryon (étant donné qu'il ne vivait plus). J'ai donc tout-de-suite insisté pour refuser l'intervention et demander ce cachet. Evidemment, les gynécos n'aiment pas, parce qu'ils contrôlent beaucoup moins la situation, et ils ont toujours peur des complications.

C'est sûr que ce n'est pas agréable, (grosses contractions, énormes saignements) mais j'ai pu récupérer l'embryon, lui dire au revoir, et aller l'enterrer.

Je ne sais pas jusqu'à quand tu peux attendre que la fausse couche se déclenche d'elle-même (je sais aussi que le corps médical craind une infection), mais une chose est sûre : si tu ne fais pas de fausse couche, refuse l'intervention chirurgicale, et demande ce fameux cachet qui te permet de faire la fausse couche chez toi !

Bon courage à toi pour passer ces moments difficiles. :flowers::coeur-anime:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour nanabio,

j'ai fait 2 fausses couches, mais je ne crois pas que c'était des oeufs clairs.

Pour la première, j'ai été complètement abasourdie. Alors que j'allais au RV de première écho, (toute guillerette, bien sûr !) en quelques secondes, on m'annonce que l'embryon ne vit plus, qu'il faut l'évacuer, et le gynéco prend le calendrier pour planifier l'intervention !! Je ne comprenais même pas ce qu'il me disait ! Mes trois enfants m'attendaient dans la salle d'attente, je ne savais pas quand mon mari allait être dispo, et il fallait que je donne une date sans vraiment comprendre ce que je vivais !

J'ai vécu l'intervention comme un viol. J'ai eu une petite anesthésie générale, et ensuite j'ai beaucoup regretté de ne pas savoir vraiment ce qui s'était passé, et de ne pas avoir pu dire au revoir au petit être qui finalement avait renoncé à venir vivre avec nous.

La deuxième fois, j'ai eu du répondant. Entre-temps, des amies m'avaient dit qu'il était possible de prendre un cachet à la maison, qui te faisait avoir des contractions, et évacuer l'embryon (étant donné qu'il ne vivait plus). J'ai donc tout-de-suite insisté pour refuser l'intervention et demander ce cachet. Evidemment, les gynécos n'aiment pas, parce qu'ils contrôlent beaucoup moins la situation, et ils ont toujours peur des complications.

C'est sûr que ce n'est pas agréable, (grosses contractions, énormes saignements) mais j'ai pu récupérer l'embryon, lui dire au revoir, et aller l'enterrer.

Je ne sais pas jusqu'à quand tu peux attendre que la fausse couche se déclenche d'elle-même (je sais aussi que le corps médical craind une infection), mais une chose est sûre : si tu ne fais pas de fausse couche, refuse l'intervention chirurgicale, et demande ce fameux cachet qui te permet de faire la fausse couche chez toi !

Bon courage à toi pour passer ces moments difficiles. :flowers::coeur-anime:

A propos de ce cachet (RU486, je suppose ?), n'y a t'il pas un délais pour y recourir, comme en cas d'IVG ? (à domicile, c'est 7SA, en hospit c'est 9SA).

Share this post


Link to post
Share on other sites
A propos de ce cachet (RU486, je suppose ?), n'y a t'il pas un délais pour y recourir, comme en cas d'IVG ? (à domicile, c'est 7SA, en hospit c'est 9SA).

Ce n'est pas du RU486, parce que le RU commence par tuer l'embryon. On l'utilise pour avorter. Or, quand il y a oeuf clair ou fausse couche, l'embryon en tant que tel n'existe pas, ou bien est déjà mort.

C'est un cachet qui ne fait "que" provoquer l'expulsion. Je ne me rappelle plus de son nom, mais quand on en parle aux médecins, ils savent très bien de quoi il s'agit, même lorsqu'ils ne le proposent pas spontanément.

Je ne sais pas s'il y a un délai ou pas, mais lorsqu'il y a un oeuf clair, on s'en aperçoit plutôt en début de grossesse. Et puis les délais 7SA et 9SA font référence au stade de développement de l'embryon. Ici, le développement est stoppé de toute façon. Ce que les médecins craignent, c'est que si on attend trop pour expulser, une infection se développe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous pour ces réponses très rapides !

C'est un cachet qui ne fait "que" provoquer l'expulsion. Je ne me rappelle plus de son nom, mais quand on en parle aux médecins, ils savent très bien de quoi il s'agit, même lorsqu'ils ne le proposent pas spontanément.

Tu ne voudrais pas parler du "cytotec" par hasard, j'ai croisé ce nom au cours de mes recherches, mais je n'en connais ni la composition ni les effets secondaires d'ailleurs...

C'est cette idée d'infection dont tu parles Alter qui aurait plutôt tendance à m'inquiéter... sinon, j'attendrais bien volontiers que le corps comprenne de lui même ce qui est à faire !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est bien ça, cytotec.

Je ne suis pas médecin, et je ne voudrais pas te donner de mauvais conseils. Il me semble qu'on n'est pas dans l'urgence, et qu'on peut donner au corps le temps de réagir.

Mais bien sûr, le mieux serait que quelqu'un de qualifié te dise exactement ce qu'il en est. Un homéopathe, par exemple, ou une sage-femme. Quelqu'un qui comprendrait aussi ton ressenti, ce qui n'est pas toujours le cas des gynécos !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne suis pas médecin, et je ne voudrais pas te donner de mauvais conseils. Il me semble qu'on n'est pas dans l'urgence, et qu'on peut donner au corps le temps de réagir.

Mais bien sûr, le mieux serait que quelqu'un de qualifié te dise exactement ce qu'il en est. Un homéopathe, par exemple, ou une sage-femme. Quelqu'un qui comprendrait aussi ton ressenti, ce qui n'est pas toujours le cas des gynécos !

Je reviens justement de chez l'homéopathe, qui tient un discours beaucoup plus rassurant que les gynécos !

Quelques doses à prendre et tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre...

Je dois appeler la gynéco demain : j'espère qu'elle ne me sapera pas le moral !

Restons dans la confiance...

Merci à vous :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est chouette, que tu aies pu voir l'homéopathe.

Bon courage à toi ! :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

une amie à moi avait eu un oeuf clair, et son gynéco lui avait dit qu'il vallait mieux attendre que la nature fasse son oeuvre, c'était ce qu'il y avait de mieux. Mon amie a attendu 2 mois, mais l'oeuf clair n'est pas parti seul. Comme c'était un trop gros stress pour elle de savoir cet oeuf clair là, elle a préféré le faire partir chirurgicalement (un curetage? c'est comme ça qu'on dit?). d'après son gynéco, il ne semblait pas y avoir d'autre date limite que la souffrance morale de mon amie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis infirmière et je pense que la nature fait bien les choses, quand il y a fausse couche c'est bien souvent que l'oeuf est déficient.

Avant qu'il existe le test de grossesse, les femmes avaient un retard de règles et attendaient, bien souvent les règles revenaient et se disaientt"non je n'étais pas enceinte". Maintenant on le sait au bout de quelques jours et bien souvent cette grossesse avorte pour des causes naturelles, mais le fait de savoir qu'il existait un oeuf fécondé qui allait devenir un embryon, puis un foetus, puis un nouveau-né casse completement le moral des futures mères.

Un oeuf clair est si mes souvenirs sont bons: un ovule non fécondé mais qui nide.

Laissons faire la nature.

Bon courage si ton état est pathologique, mais c'est quand meme très rare.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai eu ma mère au téléphone: elle dit qu'il faut toujours attendre que ça se passe naturellement: si tu saignes très peu après, c'est que tout est parti.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai eu ma mère au téléphone: elle dit qu'il faut toujours attendre que ça se passe naturellement: si tu saignes très peu après, c'est que tout est parti.

Bonjour elbereth et merci pour ton soutien !

J'ai bien l'intention d'attendre que ça passe naturellement, comme le dit ta maman.

Je ne sais pas si "tout est parti", mais je saigne un petit peu depuis quelques jours.

Une écho me dira demain ce qu'il en est... et j'espère bien que l'obstétricien qui doit me la faire passer (et qui doit aussi sans doute opérer dans ce genre de cas) ne me fera pas peur en me disant qu'il est inconscient d'attendre davantage.

Car comment savoir où est la frontière entre l'interventionnisme intéressé et l'honnêteté médicale ??

Heureusement, tous vos messages, elbereth, alter, mamykro, teepol (et les autres), m'aident beaucoup à garder confiance !!

Merci tout plein :gardecoe:

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai vécu l'intervention comme un viol. J'ai eu une petite anesthésie générale, et ensuite j'ai beaucoup regretté de ne pas savoir vraiment ce qui s'était passé, et de ne pas avoir pu dire au revoir au petit être qui finalement avait renoncé à venir vivre avec nous.

J'ai vécu la même chose. A mon réveil les infirmières rigolaient de je ne sais quoi dans le couloir, je m'en souviendrai toujours. Je n'ai jamais osé dire que je voulais lui dire au revoir, à cet enfant, aussi petit qu'il soit...

Mais dans le cas d'un oeuf clair, il n'y a pas de bébé. C'est un oeuf sans personne dedans. Je ne sais pas si c'est mieux ou pire, mais c'est ainsi.

Bon courage à toi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je suis passee par la l'annee derniere et cela reste encore un souvenir tres douloureux... (moralement)

Depuis le moment de l'ovulation, j'avais de petites pertes brunes (qui signifiaient deja qu'il y avait un probleme). J'ai attendu de voir ce qui se passerait 15 jours plus tard (pas de regles), puis encore 15 jours plus tard... J'ai alors fait un test de grossesse, qui etait positif. J'ai alors telephone a mon gynecologue, qui m'a vue en urgence, suspectant une grossesse extra-uterine. Mais non, c'etait un oeuf clair... A noter que, d'apres ce que j'ai lu alors, ce n'est pas necessairement un oeuf qui s'implante sans avoir ete feconde, il peut tre bien avoir ete feconde mais le developpement s'arrete tres tot, trop tot que pour voir quoi que ce soit a l'echographie, si ce n'est le sac.

Bref... mon gyneco m'a propose d'attendre l'expulsion naturelle, ce que nous voulions. Encore 15 jours plus tard, il n'etait toujours pas sorti. J'ai essaye diverses tisanes, un traitement homeopathique (meme mon homeopathe a eu du mal a croire que l'oeuf ne partait pas !). Bref, j'ai craque moralement apres deux mois et quelques et, un peu incitee par mon gyneco, j'ai subi une aspiration (on ne fait plus vraiment de curetage comme avant) sous anesthesie generale.

Je ne sais pas si ca peut aider ou pas mais j'ai constate qu'apres l'operation, j'ai encore perdu de gros caillots juste apres avoir mange des graines de radis... Je me demande toujours si ca aurait pu aider a une expulsion naturelle si j'en avait mangees avant l'aspiration !

En tout cas, bon courage a toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Dimanche soir, à 6sg, j'ai eu des pertes brunes. Grosse inquiétude, trajet jusqu'à la maternité, échographie : oeuf clair. Depuis, je suis très mal physiquement : je ne mange pas grand-chose et ce que j'avale repart immédiatement, je suis totalement épuisée, éteinte et j'ai parfois mal au ventre, sans avoir de nouvelles pertes pour autant. J'ai appelé mon homéopathe et il m'a prescrit du colophyllum et de pyrogenium.

Connaissez-vous des tisanes ou des plantes pour m'aider à évacuer "ça" et reprendre des forces ?

Merci pour vos réponses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne peux pas vraiment t'aider, mais c'est un moment difficile moralement et physiquement, laisse toi le temps... Le temps d'être triste avant de te sentir mieux, plus tard...

Courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Mouette,

Je comprends tout à fait ton désarroi actuel, pour avoir vécu aussi ces moments difficiles.

Pour avoir lu beaucoup sur ce sujet (cela arrive assez souvent en fait et d'un côté, ça m'a rassuré de le savoir : nous ne sommes pas seules, merci internet !), j'en suis arrivée à la conclusion que nos réactions face à cette épreuve dépend beaucoup de ce que nous sommes.

Certaines veulent tourner la page très vite et sont prêtes à subir immédiatement une intervention chirurgicale.

D'autres, dont je fais partie, ont besoin de temps et préfèrent laisser faire la nature...

Il est vrai que dans le cas d'un oeuf clair, le corps ne réagit pas toujours comme nous le souhaiterions et l'expulsion prend parfois beaucoup plus de temps que prévu. Dans tous les cas, il n'y a pas d'urgence.

L'aspiration me faisait assez peur et je crois que j'aurais vécu cela comme un traumatisme si mon gynéco m'y avait poussé. J'ai d'abord préféré essayer diverses choses, comme l'ostéopathie et l'homéopathie. Cela n'a pas eu de résultat direct, mais a peut-être facilité la suite...

Après plusieurs semaines, comme il n'y avait pas d'évolution notoire, je me suis peu à peu faite à l'idée de me faire aider de façon plus efficace, mais j'étais claire avec moi-même cette fois-ci.

En fin de compte, j'ai suggéré au gynéco le traitement médicamenteux dont j'avais entendu parler sur divers forums (il s'agit du "cytotec"). Comme l'oeuf était assez petit, il n'y a vu aucun inconvénient et a même trouvé cela préférable à l'intervention chirurgicale. Cela a marché en quelques heures (avec des règles très abondantes et assez douloureuses).

Au bout d'un mois environ, mes règles sont revenues.

Je te conseille de lire différents témoignages, ici ou là, pour t'aider dans tes choix, mais surtout d'écouter ce qui se passe en toi, et de trouver ce qui répond juste. Pas de précipitation surtout, il n'y a pas de danger à attendre (dans certains cas même, le corps évacue spontannément l'oeuf clair). Quand tu seras prête, tu sauras quoi faire et surtout, quand le faire.

Bon courage à toi (tu peux aussi me répondre en privé, si tu le souhaites...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Connaissez-vous des tisanes ou des plantes pour m'aider à évacuer "ça" et reprendre des forces ?

Merci pour vos réponses.

En te relisant, je m'arrête sur le mot que tu as utilisé. "ça". Je ne sais pas pourquoi ça m'interpelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les plantes , de la menthe, du thym , de l'angelique et un peu de sauge . :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

le romarin aussi je crois....

je suis de tout coeur avec toi. et peux importe si l'oeuf etait fécondé ou pas , le besoin n'est t il tout simplement pas de faire le deuil d'un bébé revé....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses. J'ai évacué ce qui devait sortir ("ça" signifiant que j'avais conscience de ne pas avoir été enceinte) dans la nuit de dimanche à lundi. J'avoue que je n'avais jamais eu aussi mal de ma vie. J'ai été très malade et j'ai beaucoup inquiété ma compagne et ma mère qui était là. Finalement, je continue à saigner un peu mais les pertes s'estompent. J'irai faire une écho la semaine prochaine pour être sûre qu'il ne reste rien. Nous comptons bien remettre non pas "ça" mais une grossesse réelle dès le mois de novembre ! :flowers:

Si psychologiquement, je n'ai (encore) rien ressenti, physiquement, je ne pensais pas morfler autant...

J'ai pris de l'homéopathie et des tisanes abortives, mais quinze jours, c'est très long ! Il semble que ce soit très différent d'une femme à l'autre. Parfois, je voudrais bien être l'autre. :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec mon épouse, nous avons appris vendredi qu'elle portait un oeuf blanc alors que nous la pensions enceinte de 2 mois, le non développement de l'oeuf est probablement du a un virus, mon épouse a fait 2-3 semaines de fièvre de manière inexpliqué.

Nous passons un très sale moment.

Je voudrai savoir si les traitements prescris par les homéopathes sont efficaces ou est ce une solution avec de faibles chances ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec mon épouse, nous avons appris vendredi qu'elle portait un oeuf blanc alors que nous la pensions enceinte de 2 mois, le non développement de l'oeuf est probablement du a un virus, mon épouse a fait 2-3 semaines de fièvre de manière inexpliqué.

Nous passons un très sale moment.

Je voudrai savoir si les traitements prescris par les homéopathes sont efficaces ou est ce une solution avec de faibles chances ?

Bon courage à tous les deux pour ces moments difficiles à passer. C'est une nouvelle qui tombe toujours comme un coup de marteau.

Pour pouvoir vous répondre, j'aimerais saisir le sens de votre question :

- le traitement homéopathique pour "évacuer" l'oeuf clair ?

- ou bien pour éviter d'avoir un oeuf clair.

Je répondrai donc aux deux.

D'après mon expérience, l'homéopathie n'a pas suffi, dans mon cas (mais j'ai lu sur des forums que ça avait pu "marcher") a provoquer l'expulsion naturelle de l'oeuf : j'ai dû recourir à un traitement médicamenteux qui s'est avéré plus efficace. Mais je pense malgré tout que ce que j'avais essayé en homéopathie y a fortement contribué.

Pour le deuxième versant de la réponse, la présence d'un oeuf clair peut avoir de multiples facteurs que les médecins eux-mêmes ont du mal à expliquer. C'est en quelque sorte un genre de sélection naturelle. Il faut savoir l'accepter, même si c'est dur.

Si cela peut vous encourager, je suis retombée très vite enceinte après cet oeuf clair et nous attendons avec mon compagnon un petit garçon pour fin juin.

J'espère que ce message pourra vous aider et qu'il vous donnera confiance en l'avenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la réponse.

La question pour l'homéopathie était bien à propos de faire "passer" l'oeuf clair, j'ai bien compris qu'il y a beaucoup trop de facteur pour espérer éviter cela avec un traitement médicamenteux quel qu'il soit.

Nous avons été voir un homéopathe, vu le délai que nous avions avant de retourner voir le gynéco, il a déclarer ne rien pouvoir faire dans le délai impartie, et mon épouse vie cela beaucoup trop mal pour différer la visite chez le gynéco. Il a donné un traitement pour aider, surtout au niveau du sommeil.

La visite chez le gynéco a eu lieu ce matin, l'oeuf clair est confirmé, un curetage est prévu pour mercredi, la solution médicamenteuse n'a pas été évoquée, mon épouse ne le sentant pas.

Félicitation par avance pour le petit bou en juin, je vous souhaite le plus grand bonheur possible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now