Emma

une formation ds la naturopathie ?

35 posts in this topic

Bonjour,

J'envisage de faire une formation ds la naturopathie avant l'ouverture de mon commerce (début 2008). Auriez vous de bonnes adresses ou idées à me donner ?

Il est certain que je ferai en fonction de mon budget (car je ne suis pas sure que les assedic m'aident à ce niveau !). Si je peux, j'aimerais faire une formation complète, sinon qqchose de plus spécialisé (dans les HE par exemple pour commencer).

Merci de votre aide !

Emma

Share this post


Link to post
Share on other sites

[édit: sujet combiné]

Je me renseigne pour faire une formation de naturopathe il existe des ecoles privées certaines agrées FENAHMAN (fédération Françaises des naturopathes) CENATHO?EURONATURE ET L'ECOLE OUVRARD et ensuite d'autres comme l'école de Robert Masson (très connu pour ses livres et auprès des médias),comment choisir car évidemment elles proposent toutes le meilleur enseignement etc si une lumière veut bien m'éclairer je suis preneuse

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense que ces écoles obéïssent à une charte commune donc elles dispensent plus ou moins toutes le même enseignement, après ça sera plus une question d'ambiance, de suivi, de proximité géographique etc.

vois via les moteurs de recherche s'il n'existe pas des forums d'anciens élèves par exemple ?

je te conseillerais d'aller consulter un ou plusieurs naturopathes et de leur demander au passage quelle formation ils ont faite et s'ils en ont été contents, ça peut donner des pistes...

:flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi qui pensais qu'il fallait faire medecine avant, comme pour aromatherapeute....du coup ca m'interesse aussi^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

le n°de mai de Biocontact était en partie consacré à la naturopathie et dans celui de juin il y a une liste de toutes les écoles avec leurs coordonnées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à tous!

J'ai personnellement commencé une formation en naturopathie il y a 2 ans, mais j'ai malheureusement du abandonner faute de temps, d'organisation et aussi de fluidité avec l'école...

Je travaille à temps plein et étudiait donc par correspondance via internet. J'ai été contrainte d'abandonner car je n'arrivais plus à concilier taf, études, vie perso etc...

De plus j'ai été très déçue par l'école.

Le principe était simple: 4 "cahiers" (fichiers pdf) à télécharger, associés à 4 QCM + devoir d'environ 200 mots à envoyer à une correctrice (naturopathe) qui me renvoyait une correction. Sur ce dernier point je tiens à dire que les retours de devoirs étaient très intéressant et vraiment approfondis (avec conseils de lecture, même de syntaxe). Par contre ce qui était très décevant c'est que certains cours étaient ponctués de fautes d'orthographe, et surtout, n'étaient pas du tout clair...J'ai donc pris chaque "cahier" comme un "tremplin" vers des lectures dans lesquelles j'ai plus appris. Ce qui n'était pas évident non plus c'était la correspondance avec l'école, et les problème techniques récurrents (changement de correcteur, retard des cours, changement d'interlocuteurs, de mails...) Bref j'ai trouvé nos échanges très "bordéliques" (pas motivant du coup s'il faut se bagarrer pour une réponse à une question toute conne...)

Cette école est le CNR André Laffont (naturopathie holistique affiliée à l' APNF Association Professionnelle des Naturopathes Francophones) je ne la conseille donc pas vraiment. Peu être n'est ce simplement pas une école qui me correspond à moi mais qui ira pour d'autres... Je connais des personnes ravies qui ont fait le CENATHO (Daniel Kieffer, ses bouquins sont à lire) mais elle se situe sur Paris, pas de cours par correspondance.

Amicalement,

nan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

comme d'autres dans ce forum, j'aimerais me former à la naturopathie.

Je voudrais profiter de mon congé parental pour faire cette formation et éventuellement en faire ma nouvelle profession à la fin du congé

(je n'ai pas très envie de reprendre mon boulot d'avant!).

Comme j'ai mes enfants avec moi la journée, je pense choisir une formation par correspondance pour pouvoir

travailler à la maison. J'ai trouvé sur Biocontact les coordonnées du CERFPA, qui propose une formation sur 36 mois

avec 6 modules, pas trop chère.

Avez-vous des échos sur cette école?

Ma crainte principale à propos d'une formation à distance est d'avoir une bonne formation théorique, mais manque de pratique,

indispensable pour pouvoir ensuite travailler.... qu'en pensez-vous? (il y a juste 3 stages de 5 jours avec la formation)

Dernière question naïve: croyez-vous sincèrement que c'est possible de travailler comme naturopathe ou je suis folle à vouloir

quitter mon poste actuel pour me lancer dans le vide??

Serena.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J ai 2 sec pour ecrire, donc ça va etre court mais je pourrais ecrire des pages entieres sur les qualités du personnage qui suit.

J ai fait l'ecole de Robert Masson. J ai tout de suite vu que j'avais affaire à une personnalité hors norme : c'est quelqu un de tres precis, de tres erudit, de tres cultivé. Il etait facile de constater dans les premieres minutes que j'etais tombé sur quelqu'un de tres competent.

Par contre ce qu'il vous est surtout important de savoir c'est qu'au cours de la formation, une femme medecin experimentée, environ la cinquantaine m'apprend qu'elle a fait toutes les ecoles de naturopathie de Paris et qu'elle est dégoutée car celle de Robert Masson etait la derniere qu'elle n'avait pas faite ; que si elle l'avait faite en premier, elle n'aurait pas été dans les autres car ses mots etait ceux ci, je m'en souviens comme si c'etait hier : J ai l'impression pour la premiere fois de ma vie de faire une ecole de naturopathie. Elle louait les connaissances de Robert Masson, il n'y avait pas de comparaison possible avec les autres me disait elle.

J ai constaté aussi que des eleves de Kieffer etaient tres deçus. Certains ont meme quitté son ecole apres l'avoir surpris de manger de la viande en cachette alors qu'il pronait le vegetarisme.

Si il y a une ecole à choisir, c est celle de Robert Masson , pour moi il n y a aucune doute... apres si vous n etes pas d accord avec le fait de manger de la viande, ce n'est pas grave, ce n'est qu'une infime partie de son enseignement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir suivi les enseignements de plusieurs écoles de Naturopathie, je pense que pour un bon niveau de base, les écoles agrées par la fédération française de naturopathie (fenahman) sont un bon choix, c'est une organisation sérieuse qui assure une qualité et un niveau correct d'enseignement, Euronature, Cenatho, Rousseaux...

Je crois pas trop à l'enseignement à distance sauf comme une sorte de prépa avant d'aller dans une école agrée pour suivre des cours théoriques et pratiques "en vrai" , avec toute l'expérience des intervenants. Oui je sais il y a aussi les questions d'argent... si vous bossez (cdi, cdd, intermittants...) il y a un financement possible avec le fongecif, c'est ce que j'ai fait et franchement aucun regret...

Si vous voulez en parler, pas de pb: olmars@hotmail.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

je pense que tu as raison sur les cours à distance: j'ai pris la décision en effet de suivre

plutot des cours le week end, parce que c'est un métier qui nécessite beaucoup de pratique et d'expérience.

Serena.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si il y a une ecole à choisir, c est celle de Robert Masson , pour moi il n y a aucune doute...

Bonjour Franck,

j'ai juste une question à te poser: je viens de regarder sur le site de R. Masson les dates et horaires des cours et j'ai vu que toute la formation se fait en une année, ou plutot en six mois en raison d'un week end par mois.

Ensuite la deuxième année c'est pour approfondir des téchniques et ça se fait pendant les consultations.

Ma question est donc: comment il peut enseigner en six week ends ce qu'au Cenatho est enseigné en quatre ans (un week end par mois pareil)? C'est une question sincère, sans provocation: j'essaye de me renseigner au mieux avant

de m'inscrire pour la rentrée 2009 à une école.

Serena.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Franck,

j'ai juste une question à te poser: je viens de regarder sur le site de R. Masson les dates et horaires des cours et j'ai vu que toute la formation se fait en une année, ou plutot en six mois en raison d'un week end par mois.

Ensuite la deuxième année c'est pour approfondir des téchniques et ça se fait pendant les consultations.

Ma question est donc: comment il peut enseigner en six week ends ce qu'au Cenatho est enseigné en quatre ans (un week end par mois pareil)? C'est une question sincère, sans provocation: j'essaye de me renseigner au mieux avant

de m'inscrire pour la rentrée 2009 à une école.

Serena.

Il a diminué effectivement, avant les week etaient mensuels.

Les horaires de Cenatho :

EN WEEK- END :

- Sur 4 années scolaires à raison de 15 week-ends par an (possibilité de double cursus, soit 15X2 week-ends par an) et stages pratiques d'été.

- Contrôle continu des connaissances.

- Rédaction d'un mémoire.

- Agrément Formation Continue. Enseignement sous contrôle FENAHMAN (Fédération Française de Naturopathie).

- Débouchés libéraux. Instituts, cabinets de groupe, prestations salariées intra-associative ou intra-société, centres de remise en forme, couplage avec esthétique, salle de sport, boutique bio, etc…

EN 2 A 4 ANS : " Diplôme de PRATICIEN DE SANTE NATUROPATHE "

EN SEMAINE : FORMATION INTENSIVE

- Même formation sur 15 mois et demi à raison de 3 jours par semaine + 1 stage pratique d'été.

" Diplôme de PRATICIEN DE SANTE NATUROPATHE "

C'est plus consequent niveau volume horaire, mais l'est-ce aussi question qualité ? Pour moi la reponse est claire : c'est non, doublement non. Les cours de Robert Masson ne font pas l'objet de remplissage, de gonflage : les cours sont exhaustifs, ils se suffisent à eux memes. Il donne des polycopiés également qui font gagner enormement de temps.

Tout ça me fait penser aux ecoles d'ostéo : certaines vont jusqu'à pousser l'enseignement à 6 ans. C'est une honte : il est enseigné de la biochimie et autres matieres totalement hors sujet concernant la pratique ostéopathique... mais ceci fait payer les etudiants un max. C’est uniquement pour l’argent… l’ostéopathie n’est pas plus compliquée que la kinésithérapie qui elle s’apprend en 3 ans.

Ce que je veux dire, c’est qu’à l’instar de ces écoles qui apprennent entre autres comme matiere inutile, la chimie, pour soit disant former des ostéopathes travaillant avec leurs mains sur des corps ayant des lesions de types mecaniques, il faut que tu sois sure que Cenatho ne pratique pas de la sorte (mon avis perso est qu’il le fait au regard des matieres dont une ancienne eleve de cette ecole m’a parlé). Je sais qu’il y a plus de prestige à dire : j’ai fais une ecole en tant d’années… mais l’important est le savoir acquis et la competence qui en découle… mais ça tu le sais déjà… et une formation qui ne te fait pas perdre de temps te permet d’en faire une autre sur un domaine connexe qui viendra completer ton cursus. (quand tu fais une formation 3 fois plus longue que ce qu’il faudrait, tu as tendance plus à vouloir en rester là que continuer sur d’autres formations).

En tout cas, ce que je peux te dire, c’est que ce qu’enseigne Robert Masson est d’une qualité irreprochable, meme si il a dernierement diminué le nombre de seminaires ; car vu qu’il est d’une precision redoutable, qu’il ne laisse rien au hasard, que c’est un homme habité d’une passion si forte que je n’ai jamais rien vu d’une telle ampleur chez qui que ce soit, je ne peux croire qu’il delivre aujourd’hui un enseignement partiel. Crois moi, ces cours sont complets et t’apporteront sans le moindre doute une grande competence en matiere de naturopathie.

Tu dois savoir à ce sujet que Robert Masson est le dernier de sa categorie en france, la categorie des pionniers de la naturopathie, de ceux qui ont été de veritables chercheurs, de ceux qui ont fait grandement avancer le domaine. Ils sont repartis sur les 2 derniers siecles et Robert Masson est le dernier. Il a cotoyé le grand Marchesseau meme s’ils divergeaient sur quelques points. Apres Marchesseau il ne reste plus que lui.

Les autres sont des surfers, ils surfent sur la vague que les ¨ pionniers ¨ ont durement construits… ça ne veut pas dire qu’ils sont tous mauvais, beaucoup sont certainement très bons, mais ce sont des enfants comparés à R Masson. Ils n’ont pas son experience ni son savoir hors du commun, et n’ont pas fait de recherche fondamentale, exposant aujourd’hui ce qui a été trouvé hier par Masson et les autres. A ta place je profiterais que Masson donne toujours des cours à son age avancé (il a plus de 80 ans). Et si vraiment un jour tu veux faire Cenatho que je ne conseille à personne, libre à toi de le faire plus tard… mais je suis sur et certain qu’apres etre passé par les cours de Masson, tu ne voudras faire aucune autre ecole de naturopathie, car il te sera manifeste que tu auras trouvé ce que tu cherchais (en matiere de naturopathie bien sur)

Juste pour l’anecdote : un signe qui ne trompe pas chez les enseignants, chercheurs exceptionnels : ils ne connaissent pas la pretention (car celui qui a vraiment appris, a vraiment acquis des connaissances ne peut que mesurer l’ampleur de son ignorance) et sont d’une grande generosité… cette regle ne connait que tres rarement l’exception. Un jour je l’ai appelé, j’ai appelé l’homme pressé qui etudie non stop depuis ses 15 ans, c'est-à-dire depuis 65 ans : il était comme je m’y attendais à la bourre et il me disait ne pouvoir que m’accorder qq secondes. Quand je lui dis que j’avais un probleme serieux de santé au niveau ligamentaire, il me fit immediatement une consultation gratuite par telephonne qui dura plus de 10 min et clôtura l’echange en me disant de ne surtout pas hésiter à lui retéléphoner si besoin est. Il a cette particularité comportementale que j’ai constaté chez tous les grands que j’ai approché.

Lis aussi son histoire, comment il en est arrivé à ce metier et tu auras un aperçu de la raison pour laquelle contrairement à certains qui font cela principalement pour l’argent, la naturopathie ne pouvait etre autre chose que sa vocation, sa passion l’habitant tout au long de sa vie.

Voilà , en esperant t’avoir apporté les eclaircissements que tu attendais…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Franck,

merci de ta réponse, très détaillée.

Je reste cependant de l'avis qu'on ne peut pas apprendre le métier de naturopathe en 6 week ends, je ne sais pas ce que tu en penses. Peut etre que pour une connaissance personnelle c'est ce qu'il y a de mieux, mais pour en faire un métier?

Peut etre qu'au Cenatho et autres écoles ils rajoutent des matières en plus comme tu dis, mais si la Fehnaman a fixé la durée de la formation à 1200 heures avec des bases d'anatomie, pathologie, etc. il doit y avoir une raison...

Personnellement je fais d'avantage confiance à quelqu'un qui ait étudié pendant deux ans qu'à quelqu'un qui est devenu naturopathe en six week end...

Serena.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une vision rassurante que de considérer les choses ainsi, mais je pense qu'il faut aller au dela de cet amalgame quantité qualité. Heureusement que la valeur d'un enseignement est fonction du contenu et non de sa durée. Car si c'est la durée qui fait valeur, je met bout à bout des cours disparates pris dans divers bouquins et je propose une formation en 8 ans... elle sera forcement la meilleure puisqu'elle sera la plus longue.

On ne peut pas dire qu'il y ait une raison à ce que la Fenahman ait fixé les cours à 1200 heures. --> le president de la Fenahman est le meme que Cenatho !! C est kieffer. Et oui c'est pratique pour lui : la fenahman, c est à dire lui meme, affirme qu'il faut au moins tant d'heures, ces memes heures qui grassement payées lui remplissent les poches. Tu vois, la fenahman n'a aucune légitimité en matiere de definition de ce qu'est un bon enseignement car ELLE EST JUGE ET PARTIE. D'ailleurs elle n'a pas de légitimité tout court : c'est juste le directeur de Cenatho qui cherchant le pouvoir, la reconnaissance par tous les moyens de la naturopathie, a monter cette association. N'importe quel naturopathe peut monter une association et dire d'elle qu'elle exige telle ou telle particularité au sein des ecoles. Elle n'aura aucune légitimité, mais son combat lui donnera une existence, une prestance et donc pour certains, une legitimité totalement factice. Je le repete, la fenahman n'est rien si ce n'est une association qui essaye par tous les moyens de faire reconnaitre la naturopathie quitte à la galvauder.

Pour en revenir au Cenatho lui meme: cette ecole fixe des heures pour soit disant un enseignement et en meme temps fait payer pour ces heures. N y a t il aucune volonté de faire de l argent en rallongeant les cours ? Je pense en effet tout comme certaines ecoles d'osteopathie qui prolonge le cursus pour faire payer un max les etudiants que la pratique est la meme.

Je m'explique : une ecole qui delivre un diplome n'ayant aucune valeur legale puisque non reconnu par l'etat ne devrait pas faire payer des cours que l'on trouve dans n'importe quel bouquin. au sujet de l'anatomie, j'ai les cours de Cenatho, et je me demande pourquoi payer par exemple cette partie de l'enseignement que l'on peut se procurer n'importe où (car ces cours d'anatomie sont rudimentaires). Robert Masson ne perd pas de temps avec tout ça. Il dit de se debrouiller de notre coté et il est franc : il ne prend pas des heures à faire copier des pages et des pages de cours qu'on trouve dans n'importe quel bouquin. En fac je veux bien, mais en ecole privée où les cours sont chers, je trouve que c'est de l'arnaque que de remplir le cursus ainsi.

Je te le redis : il est plus prestigieux de dire : j ai fait une ecole en tant d'année... mais ne tombe pas dans cette illusion. La qualité n est pas forcement là où il y a quantité.

Quand j'etais chez Masson (il a diminué ses wk end, c'est vrai, mais il en fait 12 actuellement et non 6 comme tu dis), il y avait des eleves, deux pour etre précis qui avait quitté Cenatho en tout debut de 3eme année pour deux choses : ils en avaient marre d'entendre toujours les memes reponses à leurs questions depuis deux ans quand ils questionnaient sur telle ou telle technique --> vous le saurez prochainement leur disaient-on ; et la deuxieme chose a été le manque de confiance en Kieffer quand il a été surpris par les eleves à manger de la viande alors qu'il pronait le vegetarisme (mais ça je l ai deja dit plus haut en fait)

J ai bien entendu parler aussi de cette Ecole pour des raisons politiques : elle tente par tous les moyens de faire reconnaitre la naturopathie et l étirement de son cursus est en rapport avec ceci (et non en raison d'un soucis d'enseignement). Je n'aime pas cette façon qu'a cette ecole de vouloir reconnaitre à tout prix la naturopathie, elle cherche le pouvoir. La naturo doit etre reconnue sans etre galvaudée, sinon c'est sa mort à laquelle elle travaille.

Voilà, tu fais ce que tu veux, je ne t'expose que mon point de vue mais je persiste à t'affirmer que Robert Masson t'enseignera une naturopahtie pratique basée sur des resultats concrets tout au long de sa longue carriere. Je t affirme aussi qu'il a comprit ce qu est le vivant, qu il a une vue globale des processus physiologiues que tu ne trouveras pas à Cenatho (son savoir est hautement superieur à ce que tu trouveras chez Cenatho et il te le met sur polycopiés pour gagner du temps). Apres, tu me crois, tu ne me crois pas, à toi de faire ton choix. Je te dis ce qu il en est, la comparaison est celle ci entre les 2 ecoles et non une autre.

De toute façon , la naturopathie est une matiere polymorphe qui doit s'interesser à un si grand nombre de domaines qu'une ecole ne peut l'enseigner correctement : c est pourquoi à cénatho, tu as un peu d'heures sur ceci, un peu sur cela. Une eleve de cette ecole me disait qu'elle avait vraiment l'impression de perdre son temps car elle apprenait le massage en 4eme vitesse, le je sais plus quoi de la meme façon...

De toute façon, la naturopathie s'apprend tout au long d'une vie en lisant et experimentant : et ceci meme si ton ecole a duré plusieurs années. Cenatho ne te donne pas un savoir complet où tu peux de maniere rassurée te lancer en cabinet. Dans tous les cas tu devras lire sans relache, t interesser à divers domaines...

Avec Robert Masson, on se fixe à l'essentiel : on se borne à la dietetique, à l hygienisme general, aux pathologies, aux remedes... et oui il faut travailler de son coté avec livres d'anat par exemple, mais le travail de cabinet est enseigné avec la plus grande précision : c'est l'essentiel, c'est l'objet meme du role d'une ecole de naturo.

Pour ceux qui aimeraient avoir des etudes plus cadrées, moins fac et recherches personnelles qui va avec, mais plus scolaires, Cenatho a un coté rassurant certes, mais finalement, le praticien a moins de resultat, il est moins bon naturopahe qu'un eleve sortit de chez Masson. Ca je te le confirme à 300%. Et comparer le nombre d'heure est une erreur. Voila, à toi de faire selon ton ressenti, bonne journée.

ps : j ai croisé une cadre de Cenatho dans un salon bio : cette femme etait absolument detestable : aigrie, d une colere à peine dissimulée, agressive. C est tres parlant je trouve. Je ne sais pas si tu as deja entendu parler de la psychologie d'entreprise... son caractère en disait long sur la psychologie du haut de la hierarchie l'ayant recrutée, il en disait long aussi sur l'ecole...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Franck encore une fois pour ta longue réponse.

Je crois avoir vu six week ends sur son site, mais bon ce n'est ps grave. :)

Je suis tout à fait d'accord avec toi: l'école donne une base, après c'est l'expérience qui

fait le bon naturopathe.

Je vais encore méditer sur mon choix...

Je suis aussi d'accord que la longue durée a un coté rassurant, on pense etre sur d'avoir

fait le bon choix en choisissant le programme le plus vaste possible.

Je te communiquerai mon choix finale :D

Serena

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je viens de commencer la formation de naturopathe par correspondance au Cerfpa. Il y a plusieurs considérations qui ont guidé mon choix.

le prix - ben oui, il y a des sommes qui sont dans l'ordre du possible et d'autres pas. Il y a une école près de chez moi, mais c'est 3900 euros l'année, et ça ce n'est vraiment pas possible.

l'aspect "social", je veux dire la volonté de le rendre accessible aux petits budgets, notamment en permettant le paiement par mois. Pour moi cela donne une crédibilité à l'organisme. Par rapport à financer un train de vie luxueux, que moi je ne peux pas me permettre, au directeur pédagogique de l'école près de chez moi... J'ai besoin de sentir que l'attrait du fric n'est pas la motivation principale.

l'accessibilité : aller à Paris une fois par mois, ben, financièrement, ce n'est pas possible non plus.

J'ai commencé les devoirs, et finalement, je crois que cela me permettra de mieux digérer la matière, alors que quand je suis face à un intervenant, j'ai tendance à être très passive et à absorber sans trop me poser de question. Ici le contenu du syllabus est très résumé, cela demande donc de se poser des questions et un petit effort de compréhension. Et puis, cela me laisse la possibilité d'aller voir un peu partout ailleurs aussi.

Bref, au final, je crois que cela me conviendra plutôt bien. Mais on verra à l'usage. Et cela n'exclut pas que j'aille suivre l'une ou l'autre formation ailleurs.

En tous cas, pour l'instant je suis contente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De rien Serena, bonne chance dans ton parcours et surtout beaucoup de plaisir !

ps : je relisais mon message rapidement pour me remettre dans le bain de la conversation (j'ai une mémoire de poisson rouge atteint d'alzheimer) et j'y lis un agacement que je croyais avoir dissimulé. Il n'a rien à voir avec toi au cas où... c'est en rapport avec le travail de Kieffer qui fait du tort à la naturopathie. Cela fait déjà des années que certains bien renseignés (naturopathes et autres...) parlent de sa volonté à faire reconnaitre la naturopathie à tout prix, quitte à faire beaucoup de dégats (les sources sont sûres et de quelqu'un s'etant fait surprendre en mangeant de la viande tout en pronant le vegetarisme comme dit plus haut, cela ne surprend qu'à moitié : manger de la viande n'est pas un crime, bien sûr, mais cette anecdote demontre le manque d'honnêteté de l 'individu... )

J'espere me tromper car cela m'attriste de constater ce genre de déviance dans un des rares domaines qui oeuvre pour le bien-etre reel des gens

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici un texte de Robert Masson trouvable sur son site expliquant pourquoi la reconnaissance de la naturopathie serait une grave erreur.

Ceux qui y oeuvrent à tout prix ont d'autres interets que le bien etre des gens puisqu'ils ne peuvent promouvoir la santé en affaiblissant les naturopathes.

La reconnaissance de la naturopathie n'est malheureusement avantageuse qu'aux organismes de formation... et encore... peut etre pas sur le long terme si la profession n'attire plus faute de rentabilité...

http://www.robertmasson.com/dossierreconnaissance.htm

Naturopathie et reconnaissance

Beaucoup d’écoles de Naturopathie, française, canadienne, italienne, militent pour une reconnaissance officielle. Nous pouvons comprendre ce souhait qui, en première analyse, semble légitime.

En effet, il y a toujours une certaine amertume psychologique à se sentir « paria de la société ». Déjà, dans les années 60, un des collaborateurs de Pierre Valentin MARCHESSEAU (que l’on ne présente pas), Louis CLERC, arpentait les couloirs du Ministère de la Santé, les bras chargés de dossiers pour obtenir cette reconnaissance tant souhaitée.

Pierre Valentin MARCHESSEAU était contre cette reconnaissance ; parmi les arguments qu’il développait :

1°- Etre reconnu, ce serait être encadré, surveillé dans l’application de nos méthodes et techniques, mais aussi limité sur l’éventail de ces dernières.

C’était aussi le risque probable de descentes inopinées dans nos cabinets de consultation…

Il disait encore : Comment être « jugé » sur nos connaissances par des personnes qui sont aux antipodes de ces connaissances ?

Cessons de rêver, et gardons le sens de la logique.

2°- Les vrais médecins de cœur et de vocation sont ravis de collaborer avec des naturopathes compétents ( exemple : maintien du terrain, de la vitalité et diminution importante des effets indésirables dans les traitements des cancers…), mais comment les mandarins et l’ordre des médecins pourraient’ ils admettre les naturopathes qui expliquent que si la planète devient un gigantesque hôpital, c’est du fait du iatrogénisme galopant et des refoulements anti-symptomatiques aveugles dont le corps médical est responsable….

Mais il y a plus grave encore !

La reconnaissance signifierait purement et simplement L’extinction de la naturopathie

Pourquoi ?

Simplement parce que nous serions tarifiés probablement à 50% du tarif médecin.

Or, les charges du médecin (qui n’a pas 19,6% de TVA à payer), sont infiniment plus faibles que celles du naturopathe.

De plus, une consultation du médecin généraliste (bien sûr, il y a des exceptions), dure 15 minutes approximativement ; celle du naturopathe dure 1h et plus s’il travaille correctement.

Dans le meilleur des cas, il ne peut recevoir plus de huit patients maximum par jour.

Tarifié à 12 euros, il va gagner si l’on est optimiste 96 euros par jour.

Comment avec cette somme, pourra-t-il payer ?

son loyer

son électricité

son téléphone

son matériel de bureau

ses charges sociales

sa TVA

sa taxe professionnelle, etc …..

En somme :

RECONNAISSANCE

=

TARIFICATION OFFICIELLE

=

INCAPACITE DE « FAIRE FACE » FINANCIEREMENT

=

FERMETURE DU CABINET DE CONSULTATION

-Est-ce cela que nous voulons ?

-N’y a-t-il pas une autre reconnaissance ?

Par exemple :

-Celle de la maman pour son petit garçon qui ne manque plus l’école, ne fait plus ni rhino, ni otite à répétition et ceci sans antibiotiques, sans anti-inflammatoires, sans antipyrétiques ;

-Celle de cette femme asthmatique (fille de médecin allergologue) avec plus de 40ans de cortisone, plus de 10 antihistaminiques par jour, et qui par un réglage alimentaire précis et individualisé (eutynotrophie), maintenant sans traitement aucun, court dans les champs de graminées ;

-Celle de ce vieillard épuisé ayant subi scanner, IRM, analyse de sang, d’urine, de salive et autres, sans que l’on trouve le pourquoi de son état, et qui simplement par le rétablissement d’un apport protéique bi-journalier et quelques oligo-éléments retrouve la « pêche » en un rien de temps etc…etc

Voila, mes chers collègues, la vraie reconnaissance, c’est celle d’une mère qui n’est plus réveillée la nuit par les pleurs de son enfant souffrant, c’est celle de l’enfant, qui dans le secret de son cœur a cueilli quelques pâquerettes et vous dit le cœur rempli d’étoiles : « tiens Monsieur de la santé, c’est pour toi ….

Robert Masson

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Pour témoignage :

Il y a maintenant quelques années de cela, après avoir contacté Euronature, Cenatho et Rousseaux, j'ai finalement choisi de suivre l'enseignement de Rousseaux (élève puis collaborateur de P.V. Marchesseau).

Cet enseignement a été pour moi moteur de grands changements dans ma vie.

Personnellement, j'y ai trouvé mon compte, au moins intellectuellement, car la particularité d'Alain Rousseaux est d'encourager ses élèves à nourrir leur propre réflexion en éveillant (ou renforçant... ) le discernement :ermm:.

(Cela voulait dire jamais de réponses toutes cuites et beaucoup d'investigations. Parfois déroutant, parfois frustrant, mais jamais fermé et bien à l'image de ce qu'est la nature humaine : complexe et multiple si l'on veut bien la considérer dans son entier et non pas en "spécialités" comme le fait l'allopathie par exemple).

Ce qui me convenait.

Cela peut ne pas satisfaire ceux qui cherchent plutôt de l'apprentissage pur et dur et des mines d'informations formatées.

Sur ce plan, c'était très (trop ?) basique... mais ça avait le mérite de nous inciter à aller puiser de nous-même autre chose que du "pré-digéré".

Il y avait pas mal de professions médicales et paramédicales dans ma promo.

Cette année (2008/2009), Rousseaux prépare sa "retraite" et c'est l'école ISUPNAT qui reprend son flambeau dans le même esprit (un ancien élève de l'Institut Rousseaux en est le directeur). Alain Rousseaux y donne d'ailleurs des cours.

Une des qualités la plus appréciable chez Rousseaux, est qu'il ne critique pas la pratique ou l'enseignement de tel ou tel. Il les distingue et les différencie sans les dénigrer, laissant à chacun le soin de faire ses propres explorations et de se forger sa propre idée (et non à partir des dires de Bidule qui connait Machin qui lui a dit que Truc faisait ci ou ça... on sait où ça peut mener ce genre d'"opinion")

J'ignore quels comptes Franck semble vouloir régler à Cenatho et à Kieffer en particulier, mais à mon sens c'est davantage ce type de postures qui fait du tort à la naturopathie...

Le mieux pour choisir son école est, je crois, de rencontrer (ou au tél, ou au minimum sur stand des salons bio, ou conférence...) son directeur ou/et ses enseignants et des élèves (anciens ou pas). Cela permet de se faire une petite idée de l'orientation de l'école. Car ce qui séduit précisément l'un, peut profondément déranger l'autre... et ce qui rebute Franck chez telle cadre de Cenatho peut au contraire te toucher...

Et puis cela dépend aussi de son cheminement.

Si j'en avais le temps et les moyens, j'enrichirais ma formation en allant suivre les cours de Kieffer : ils ne correspondaient pas à ce que je cherchais à l'époque, mais aujourd'hui je pense que j'en tirerais grand profit... même en sachant que je peux y croiser des fumeurs :sick: et des carnivores ! :chris::chris: :chris:

Quant à Masson, il pratique la naturothérapie, ce qui est sensiblement différent de la naturopathie. Et, je dois dire que certains de ses dérapages verbaux (hors sujet avec la naturo) m'ont fait me détourner de lui progressivement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci SajaDanse pour ce message, es-tu toujours aussi contente de ta formation ?

Bonjour à tous,

Je viens de commencer la formation de naturopathe par correspondance au Cerfpa. Il y a plusieurs considérations qui ont guidé mon choix.

l'aspect "social", je veux dire la volonté de le rendre accessible aux petits budgets, notamment en permettant le paiement par mois. Pour moi cela donne une crédibilité à l'organisme. Par rapport à financer un train de vie luxueux, que moi je ne peux pas me permettre, au directeur pédagogique de l'école près de chez moi... J'ai besoin de sentir que l'attrait du fric n'est pas la motivation principale.

J'ai commencé les devoirs, et finalement, je crois que cela me permettra de mieux digérer la matière, alors que quand je suis face à un intervenant, j'ai tendance à être très passive et à absorber sans trop me poser de question. Ici le contenu du syllabus est très résumé, cela demande donc de se poser des questions et un petit effort de compréhension. Et puis, cela me laisse la possibilité d'aller voir un peu partout ailleurs aussi.

En tous cas, pour l'instant je suis contente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai suivi l'école de Naturo UNIVERS Philippe Dargère, et je suis satisfaite de leur enseignement.

J'ai beaucoup apprécié leur coté puriste, apprendre et comprendre le corps et la maladie en fonction de l'hygiène de vie, et ainsi pouvoir agir avec peu de produits (même naturels), mais surtout avec des petits réajustements de comportements faciles et réaliser, peu coûteux (ce que les clients en ces temps de crise apprécient) et très efficaces.

Ancienne infirmière j'avais pourtant déjà étudié la physiologie et l'anatomie, sauf que là avec la naturo, je l'ai vraiment comprise, et du coup tout est simple et facile à retenir, et il est possible d'agir sur presque tout, sans faire de naturothérapie (avec les danger de diagnostic et de prescription de produits naturels pouvant être associé à une pratique illégale de la médecine).

J'ai également grâce à des contacts noués dans cette école eu la chance d'avoir accès à l'enseignement complet de PV Marchesseau et d'autres grands chercheurs.

Et les résultats obtenus après une consultation et la mise en place d'une réforme de vie (quand elle est suivie correctement) ne cessent de stupéfier l'ancienne infirmière qui est en moi et qui ne pensait même pas possible d'agir sur certaines de ces maladies.

Elle n'est pas parfaite, il y a quelques incohérences, mais qu'elle école n'en à pas?, qui n'en a pas? et la qualité de ce que j'ai appris compense es petits imperfections et vaut largement le prix de la formation, alors si c'était à refaire, je la rechoisirai sans hésiter.

Je suis d'accord avec d'autres post, il y a beaucoup d'écoles différentes, mais nous sommes tous différents, donc chaque école correspondra à une vision différente de ce que vous recherchez dans la naturopathie.

Cordialement

Delphine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

J'ai lu attentivement tous vos post et me risque à une intervention pour citer l'école dans laquelle je suis : le CNR

Avant de vous lire j'en été pleinement satisfaite partant du principe qu'aucune ne peut être parfaite puisque l'enseignement transmis est basé sur des principes expérimentaux non figés servant de base à une évolution, un enrichissement permanent.

Maintenant, j'en suis encore plus satisfaite car j'ai trouvé dans les arguments de chacun, ce que le CNR (pourma part plus précisément le CNRI) prône ( l'humilité, le travail en collaboration avec les autres médécines, une naturopathie indépendante, un enseignement complet et le plus accessible possible par un choix entre plusieurs formules et refuse (naturopathie commerciale qui travaille la forme plus que le fond)

Certes, les prix demandés représentent un effort important mais si on y a trouvé son compte, n'est-ce pas là le plus important?Moi je préfère investir dans une telle formation plutôt que dans un énorme laveur de cerveau (nom commercial télévision écran plat super HD bidule) ou un gros machin qui pollue... ^_^

Je refuse de juger les autres écoles, car c'est selon moi en fonction de l'attente de chacun, mais je signale juste cette école qui fait partie à mon sens, des écoles à considérer!

:victory::victory:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ignore quels comptes Franck semble vouloir régler à Cenatho et à Kieffer en particulier, mais à mon sens c'est davantage ce type de postures qui fait du tort à la naturopathie...

Si j'en avais le temps et les moyens, j'enrichirais ma formation en allant suivre les cours de Kieffer : ils ne correspondaient pas à ce que je cherchais à l'époque, mais aujourd'hui je pense que j'en tirerais grand profit... même en sachant que je peux y croiser des fumeurs :sick: et des carnivores ! :chris::chris: :chris:

Je réagis à ton message avec beaucoup de retard car à l'epoque, je n'avais meme pas envie de repondre à lire ton message méprisant à mon égard ; mais une conversation aujourd'hui sur la naturopathie me rappelle ton attaque personnelle.

Je ne crois pas que l'on fait du tort à dénoncer des dérives dans un domaine.

Ce n'est pas, contrairement aux apparences, en prenant la position du non impliqué, du non jugeur, de celui de qui jamais émanera une critique que l'on fait le bien (seulement à sa propre image). Un des pires épisodes de l'histoire s'est déroulé parce que justement tout le monde laissait faire, sans critiquer. Et à la fin, les acteurs ne comprenaient meme pas pourquoi ils etaient considérés comme coupables.

C'est de l'histoire mais c'est transposable à tout domaine : regarder des dérives sans les dénoncer, c'est etre acteur meme de ces dérives. Je pense à cette citation expliquant que la critique n'est pas forcément nuisance ou destruction : Pour que le mal triomphe, il suffit que les hommes de bien ne fassent rien E. Burke

Ce n'est pas que Cenatho est le mal, il ne faut quand meme pas exagéré, j'ai choisi cette citation uniquement parce qu'elle parle d'un principe ; mais si cette ecole affaiblie la naturopathie en cherchant à tout prix la reconnaissance, alors ne pas le dire quand cela est possible est participer à cet affaiblissement.

Apres tu peux ne pas etre d'accord avec le fait que Cénatho affaiblisse la naturopathie, qu'elle ne délivre pas un enseignement correct... mais inutile d'attaquer celui qui l'est. Seuls tes arguments contraires sont interessants.

Je le repete : des eleves quittent cette ecole en criant au scandale question enseignement, ce qui est parlant... mais bien sur, il existe des eleves heureux comme partout... par contre, le fait que des eleves quittent la formation en plein cursus, perdant les milliers d'euros des années précédentes, disant que l'enseignement est une arnaque n'est pas fréquent (il est dénoncé que l'enseignement n'est pas de qualité sur la totalité du parcours, que c'est souvent du vent, que le but semble etre de faire plus des années que des matières) ; ensuite, question reconnaissance officielle, le Cénatho cherchant à tout prix à obtenir ce pouvoir en négociant avec les autorités (fenhaman) pense plus à sa position d'établissement formateur qu'à celle d'un naturopathe... et ce n'est pas que mon avis perso que j'expose ici bien sur... On peut chercher la reconnaissance d'une profession, mais tout le monde conviendra que cette reconnaissance peut aussi bien la servir que la desservir.

C'est un sujet complexe, les parametres sont nombreux. Imagine que la séance d'un naturopathe ne peut plus durer une heure si la reglementation l'interdit à cause de la prise en charge, de taxes, de controle des honoraires ou autres... dans ce cas, c'est l'extinction pure et simple de la naturopathie --> soit elle ne sera pas de qualité et courra à sa perte sur le long terme les patients la considerant comme inneficace, soit les naturopathes ne gagneront pas assez pour perdurer dans le temps.

Ensuite, le chemin de Cénatho peut etre pavé de bonnes intentions, mais la façon dont il procède amène le doute dans les rangs ; j'espere que tout ceux partageant mon avis se trompent, j'espere juste que si il a gain de cause, il fera de l'avenir de la naturopathie, un autre que celui de l'homéopathie (qui a été confisqué par les medecins et qui connait maintenant le déclin actuel... pas que la naturopathie serait confisqué par les medecins, mais que certaines normes legales ne lui preparent pas un avenir tout aussi funeste...aussi, si l'herboristerie a été purement et simplement rayé des formations diplomantes depuis 60 ans, si aujourd'hui, il n'y a plus aucun herboriste, il n'est pas utile d'etre sherlock holmes pour se rendre compte que "l'officiel", soit raye de la carte une profession, soit la reconnait pour restreindre sa progression.)

Ensuite, on peut dire que tout le monde il est gentil, que toutes les ecoles sont bonnes etc... on est alors hors de tout raisonnement, on est dans l'émotionnel...

Tu écris justement dans un forum qui prône une forme d'alimentation. C'est parce qu'il y a eu tout un raisonnement, tout un travail intellectuel, qu'un courant alimentaire se propose comme étant un voie à suivre. Meme si ici n'est pas dénigré les autres formes d'alimentation, il y a un choix qui est fait, celui de mettre en avant une forme d'alimentation et non une autre. Imagine qu'il soit dans cette attitude qui consiste à dire qu'il y a du bien dans tout ; imagine que chaque façon de s'alimenter soit egalement exposée, qu'il n'y ait aucun parti pris, aucune comparaison disant qu'avec cette forme d'alimentation on evite l'encrassement des aliments proscrits, qu'on a plus de vitamines et enzymes en évitant la cuisson etc ... et bien, à lire que toute forme d'alimentation est bonne interdisant toute critique comparative, tu n'aurais en consequence aucune information, aucun renseignement pouvant t'aiguiller sur tes propres choix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

je cherche deseperement une ecole de naturopathie . j'ai fait le tour et éliminé certaines

il m'en reste 7

l'ecole dargere

CNR

Robert MASSON

IFSH

CERFPA

FLME

vie et action

pouvez vous me donner votre avis pour ceux ou celles qui suivent une formation

merci , j'en ai mal a la tête !!!!!!! :tete-cogne:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now