Sign in to follow this  
Followers 0
Raffa

Laissons Les Apprendre Ce Qu'ils Aiment

4 posts in this topic

COLOMBIE-BRITANNIQUE, CANADA, Éducation

Une école réussit à séduire ses élèves

Une étude de l’Institut Fraser a démontré que les jeunes autochtones de Colombie-Britannique éprouvent de grandes difficultés d’apprentissage. Mais une école a trouvé le moyen de corriger la situation.

Il y a huit ans, l’école secondaire Grand View n’avait pas une bonne réputation. Elle était reconnue pour sa violence et ses démêlés avec la police. Plusieurs parents avaient retiré leurs enfants de l’école. En conséquence, les résultats académiques étaient catastrophiques. Seul un élève sur trois terminait son cours secondaire dans des temps normaux.

Aujourd’hui, tout a bien changé. La direction a décidé de changer son programme. Au lieu d’axer ses cours sur les faiblesses des élèves, elle les a axés sur les forces et intérêts de la clientèle. Ainsi, l’école offre davantage de cours de sport, d’art et d’informatique, sujets préférés des élèves. L’école devient ainsi attirante et permet un climat plus agréable, ce qui favorise l’apprentissage des autres matières.

Aussi, puisque les élèves autochtones sont souvent seuls, laissés à eux-mêmes, l’école Grand View a décidé d’ouvrir ses portes tôt le matin pour offrir le déjeuner et d’autres activités, et reste ouverte tard le soir. Les enfants considèrent depuis leur école comme un refuge, et ils apprécient davantage l’instruction qui y est offerte.

Reportage radio complet à la page http://www.radio-canada.ca/radio/sansfront...res/32868.shtml

Share this post


Link to post
Share on other sites

on lave les cerveaux comme on peut :-))

pierre/geispe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'école accompagnait les enfants en leur proposant des systèmes de fonctionnement qu'ils pourraient s'approprier et qui feraient d'eux des libres penseurs au lieu d'en faire des légumes farcis conditionnés au rendement et à la compétition, l'échec scolaire serait éradiqué lais également ce qu'on pourrait appeler l'échec social. Comment une institution pourrait apprendre à quelqu'un dont elle nie les besoins vitaux (respect, droit à la parole et à la pensée construite...) à s'aimer soi-même? C'est la base de tout : apprendre à nos enfants à s'aimer soi-même sans les dévaloriser en leur imposant la pensée unique et en les classant dans un système de notation et d'appréciation arbitraire. dans une école ou l'on apprend une thèse pré-mâchée et jamais l'anti-thèse, comment les futures générations forgeront leur propre pensée qui permettrait de ne pas répéter les erreurs du passé?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d'accord avec toi Lorlan, je crois qu'il est important de considérer l'enfant dans son ensemble et pas seulement son cerveau. Il a une personnalité, des sentiments qu'il doit pouvoir exprimer et explorer. Lors d'un stage en début d'année, je me suis sentie obligée d'offrir des temps de parole aux élèves car il y avait des conflits au sein de la classe et je me suis rendue compte qu'ils gardaient trop de choses non exprimées au fond d'eux et qu'il y avait beacoup de frustrations, il fallait que ca sorte, j'ai même eu droit à des crises de pleurs... :(

Je suis maintenant persuadée qu'on doit leur offrir des moments pour s'exprimer sur ce qu'ils ressentent même si ca n'a rien à voir avec ce qu'on leur enseigne, ils en ont besoin tout simplement...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!


Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.


Sign In Now
Sign in to follow this  
Followers 0