Aller au contenu


Pourquoi le "bio" est si impopulaire ?


76 réponses dans ce topic

#61 lynia

    Membre habitué

  • Membres
  • 20 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:paris
  • Centres d'intérêt:nature, lecture

Posté 19 March 2010 à 21:58

Si les grandes surfaces ont cette réputation de favoriser le pouvoir d'achat, c'est que à la base c'est vrai...Au lendemain de la guerre, le commerçant était encore considéré comme un notable à placer largement au dessus des paysans et des ouvriers. Les livres de Zola illustrent assez bien le "pouvoir" des commerçants qui avaient une situation favorable pour "imposer" leurs prix et leurs marges très confortables à la masse. Au sortir de la guerre, avec la pénurie et le rationnement, les pouvoirs publics ont fait ce qui était logique à l'époque favoriser les supermarchés pour casser les prix trop élevés des commerçants. Il fallait casser le monopole implicite des commerçants qui s'arrangeaient entre eux le plus souvent.

Or maintenant la phase supermarché est arrivé du côté obscur et refont ce que faisaient les commerçants avant grâce à leur monopole et leur taille, et paupérisent le travail. Il y a des études aux usa qui estiment que la chaîne Walmart est responsable de 1% de baisse d'inflation!!!une entreprise est devenu tellement grosse et puissante qu'en agissant seule, elle est capable d'interférer directement sur une donnée macroéconomique comme l'inflation dans une économie de la taille des Etats-unis!!!Sauf que ce pouvoir d'achat en plus est le prix pour des centaines de milliers d'employés pauvres qui ont donc moins de pouvoir d'achat, cqfd...

Il ne faut pas voir les commerçants gentils contre les méchants supermarchés, ce ne sont pas des positions "fixes", c'est un balancier qu'il faut rééquilibrer quand il penche trop d'un côté, cela dépend des époques, des circonstances, des lieux...

#62 Koren

    Membre régulier

  • Membres
  • 56 Messages :
  • Genre:Homme

Posté 19 March 2010 à 22:15

Ha ça je ne dis pas, pour ma propre consommation je n'achète que peu de produits transformés ou alors ils le sont à peine.
J'adore cuisiner et je le fais souvent.

Là n'est pas le problème, je pense que lorsque tu parles de discount et de gens à la situation, nous ne pensons pas du tout aux mêmes.

Je parle de gens vraiment pauvres qui arrivent à peine à payer leur loyer, le problème de la mal-bouffe se pose alors là :
Les nutriments bon marché, je pense que les moins chers restent encore ceux que l'on trouve dans les pâtes à tartiner... c'est à dire masse de glucides et de lipides (de très mauvaise qualité bien souvent, en plus) et pour ainsi dire pas de protéine ---> grosse prise de graisse, mais pas de poids, car souvent ces gens ne mangent pas beaucoup. Bien entendu, même ces derniers ne peuvent se nourrir que de pâte à tartiner, mais disons que c'est l'exemple le plus extrême que j'ai trouvé.

Car les légumes c'est super bon, mais peu nutritif (gros gros pourcentage d'eau), les légumineuses doivent cuire longtemps s'ils ne sont pas déjà précuits et les oléagineux sont assez chers, bien que très nutritifs. Bien entendu, c'est encore assez rare de voir des personnes qui ne peuvent faire autrement, mais il y en a (ex. : familles très nombreuses, SDF, personnes à revenus très bas...).
Par exemple, chez Colruyt ont peu trouver des conserves de quelques kg et cela même pour du thon ou encore des pêches au sirop, ça peut paraître étonnant à première vue, mais pour certains ça peut éventuellement être une sacrée économie si besoin en est.

De plus, même si un énorme pot de pâte à tartiner de basse qualité d'environ 5 kg coûtait plus cher (et pas de beaucoup pourtant) que 5 kg de carottes bios, on pourrait survivre plus longtemps en ayant pour seule nourriture ce seul pot qu'avec 5 kg de cet excellent légume. Cela peut paraître absurde dit ainsi et pourtant si l'on se met dans le contexte économique adéquat, ça ne le serait plus autant...


Enfin voilà, quand on vit dans une très grande précarité, on ne pense pas trop à faire attention à la qualité de ce qu'on mange, on prend du très bourratif, le moins cher possible.

#63 hector

    Membre régulier

  • Membres
  • 400 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:Riantec
  • Centres d'intérêt:ma harpe, mes champs, toutes les saisons...

Posté 20 March 2010 à 09:56

Sur la nourriture, pour réagir au message de koren, il y a aussi un gros problème d'instruction, d'ignorance du fonctionnement du corps humain, et d'éducation familiale à la cuisine et la nourriture, choses que des cours de diététique à l'école ne remplaceront pas. Le fric pourrait y pallier, mais s'il n'y a rien dans les neuronnes, ce n'est pas ce qu'il y a dans le portemonnaie qui peux rééquilibrer.
Encore faut-il que les parents n'aient eux-mêmes pas perdus ces connaissances, ou qu'ils les aient reçu de leur parents.

Même si tu te gaves de bouffe bio sans bouger ton c"l, sans manger des légumes et fruits frais, que tu n'achètes que des crèmes, plats cuisinés et autres, ben bonjour surpoids et problème de santé, avec peut-être un effet moindre vu qu'il y a moins de mauvaises graisses...Peut-être...

Pour reprendre l'exemple des 5kg de pâte à tartiner et 5 kg de carottes, une personne avec un peu "d'éducation familiale à la nourriture" (quelqu'un à qui on a appris à manger de tout, à cuisiner, à qui on a fait découvrir le goût des légumes et fruits frais) se jettera sur les carottes. On peux survivre sans manger pendant pas mal de temps, mais il faut de l'eau, la carotte en contient plus que la pâte à tartiner. Il y a plus d'énergie dans la pâte à tartiner, mais d'une qui nous dit que l'on ne va pas se vider le pot en 2 jours (car les additifs sont fait pour nous faire goinfrer le produit), et de l'autre, l'énergie on en a dans notre graisse, et çà ne peux pas faire de mal d'en perdre un peu, par contre des vitamines et minéraux, les stocks ne sont pas gros, je crois même que les vitamines ne se stockent pas. Cette réflexion, c'était dans le cas d'une famine accidentelle, perdu sur une île déserte "que prendriez-vous en priorité?" j'ai un peu dévié.

Sinon, mieux vaut manger de la meilleur viande une fois tout les 2 jours que de bouffer du steak haché à 2€ le kilo 2*/jour. Et c'est pareil pour tout les aliments. Le problème, c'est "l'éducation, ou l'instruction" qui manque, et qui dirige le choix vers le pot de 5 kg de pâte à tartiner que les 5 kg de carottes.

Et la connaissance de la culture au potager quand on a un bout de terrain. Mais çà, tout le monde n'en a pas ( de terrain, car les connaissances pour cultiver des légumes, elles se trouvent n'importe où). Mais quand on à 200 m² de pelouse, et qu'on chouine parce que les légumes sont chers...Y a qu'à se prendre en main, se baisser, sacrifier un peu de jolie pelouse, et voilà.

Ce qui manque pour résumer:

LA CONNAISSANCE, L'ENERGIE, LA VOLONTE DE PRENDRE EN MAIN SA VIE (pour ce troisième, c'est vrai que quand on est englué dans une façon de vivre, ce n'est pas évident de prendre conscience que le dormeur doit se réveiller. D'ailleurs c'est pour cela nos têtes pensantes sont ravis que le (leur) système tienne encore bon)

#64 Koren

    Membre régulier

  • Membres
  • 56 Messages :
  • Genre:Homme

Posté 20 March 2010 à 14:38

Ta réflexion sur l'eau que contient la carotte est ma foi très pertinente, de plus je pense qu'après avoir ingurgité 5kg de ces que sont les pâtes à tartiner classiques, je pense que le mec en question soit proche de l'agonie (surtout s'il s'en est goinfré sans rationnement).

Pour ma part, je choisirais aussi les carottes, légumes dont j'éprouve une certaine "addiction" (j'en suis un très gros consommateur), mais c'est tout de même un exemple assez concret au point de vue des kcal bon-marcher. Enfin, j'aurais pu aller encore plus loin et comparer la pâte à tartiner au choix, cependant j'ai directement pensé à la carotte :innocent:


Et pour en revenir à ce que tu dis, j'irais même surenchérir, les gouvernements, agroalimentaires, pharmaceutiques, etc... VEULENT que les gens restent gros, du coup on hésite pas à te bombarder à grands coups de désinformation et j'en passe.
Déjà quand j'étais à l'école primaire, on nous emmenait à des conférences "d'information nutrition ", avec le recul j'y réfléchis et je me dis : "mais qu'est-ce qu'on pouvait nous raconter comme conneries, tout de même...".

Malheureusement, je ne pense pas que tout cela soit prêt à changer.

#65 meosine

    Membre régulier

  • Membres
  • 98 Messages :

Posté 20 March 2010 à 22:11

Normal qu'on nous raconte des conneries à l'école quand les journées éducatives sont influencées par des marques ou des lobbies... Danone, les produits laitiers...
Mais pour ma part le seul truc que j'ai gardé de ce type d'évènement, c'est qu'il faut se brosser les dents du rose vers le blanc et qu'il n'y a pas besoin de mettre autant de dentifrice que dans les pubs :) . 'fin bref.

Je change la donne des 5kg : je choisis 3kg de pommes de terre et de 2kg de carottes. Les pommes de terre c'est + nourrissant, - cher, et on peut mettre les carottes avec pour diversifier. En + les pommes de terre ça se garde bien :) . Les 5kg de pâte à tartiner n'ont qu'à bien se tenir face à ce duo blanc/jaune et orange! (ajouter éventuellement un peu de sel voire de beurre/huile pour agrémenter)
C'est sûr que niveau plaisir/attrait, entre la pomme de terre et la pâte à tartiner à la cuiller, la pâte à tartiner a un avantage. (pour la plupart des gens en tous cas)

#66 Reinette

    Membre habitué

  • Membres
  • 175 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:Auroville, Inde

Posté 20 March 2010 à 22:44

Voir le messagehector, le 20 March 2010 à 09:56, dit :

Sur la nourriture, pour réagir au message de koren, il y a aussi un gros problème d'instruction, d'ignorance du fonctionnement du corps humain, et d'éducation familiale à la cuisine et la nourriture, choses que des cours de diététique à l'école ne remplaceront pas. Le fric pourrait y pallier, mais s'il n'y a rien dans les neuronnes, ce n'est pas ce qu'il y a dans le portemonnaie qui peux rééquilibrer.
Encore faut-il que les parents n'aient eux-mêmes pas perdus ces connaissances, ou qu'ils les aient reçu de leur parents.


Le message de Koren m'a inspiré la même réflexion... Après cinquante ans de désinformation, voilà ce que ça donne.C'est surtout ça le problème. Quand on a reçu une éducation "gustative" et culinaire digne de ce nom, même sans argent on devrait normalement avoir des penchants alimentaires à peu près sain...

Moi il y a quelque chose que j'apprécie en commerce bio et que je n'ai jamais eu en grande surface (grâce à quelques prises de conscience, je suis passée au cours de l'année écoulée des courses-majoritaires-à-la-grande-surface aux courses-majoritaires-en-commerces-bio), c'est le conseil. Et du conseil qui me plait quand le responsable du magasin m'explique qu'entre deux huiles d'olive de qualités similaires, celle qu'il a envie de recommander vient d'un endroit où on n'exploite pas des travailleurs précaires et sans papier. Parce que bio c'est bien beau, mais pour la cohérence dans les idées, l'éthique et l'écologie, c'est encore loin du compte !
D'ailleurs, c'est grâce à ces quelques prises de conscience que je suis passée du j'achète-parfois-du-prêt-à-mâcher au je-n'achète-plus-aucun-produit-transformé. Parce que j'ai réalisé que 99% de la "bouffe" indus bio ou pas bio contient de l'huile de palme, responsable de la déforestation (oui l'huile de palme c'est ma bête noire, c'est sur ce sujet que je suis vraiment très ch**nte :innocent:). Or donc, sachant la déforestation responsable de la disparition de nombreuses espèces animales, je voudrais bien qu'on m'explique pourquoi il y a tant de cette cochonnerie d'huile de palme dans les produits vegan, c'est vraiment pas logique si on suit jusqu'au bout le raisonnement des végétaliens à propos de l'exploitation animale... Si quelqu'un pouvait m'expliquer :siffle:

#67 Koren

    Membre régulier

  • Membres
  • 56 Messages :
  • Genre:Homme

Posté 21 March 2010 à 06:26

La pauvre huile de palme, elle en prend quand même pour son grade... Dans l'absolu c'est une bonne graisse, c'est surtout l'usage excessif qu'on en fait qui y est mauvais.

Pour ce qui est de l'utilisation intensive de cette graisse par l'agroalimentaire, c'est tout simplement parce que celle-ci est certainement ce qui ce fait de moins cher et comme l'agroalimentaire veut surtout faire du profit. Qu'ils fassent des produits vegan ou pas, ils s'en fichent comme de leur première paire de chaussettes, ce qu'ils veulent faire c'est du fric.

C'est navrant, mais comme ça.

#68 Raffa

    Membre régulier

  • Administrateur
  • 2022 Messages :
  • Genre:non renseigné

Posté 21 March 2010 à 08:46

Citation

Parce que bio c'est bien beau, mais pour la cohérence dans les idées, l'éthique et l'écologie, c'est encore loin du compte !


Plus exactement cela s'en est éloigné et cela continue et n'espérez ps que cela s'améliore. Pour moi il est bien plus difficile d'être cohérent en Bio maintenant qu'il y a 10 ans, voire encore 5, même si on avait moins/peu de choix à l'époque. Je me souviens des grands débats que l'on a pu avoir ici sur le "bienfait" de l'apparition du bio en supermarché on était plusieurs à percevoir la perte de cohérence immense, nous avions raisons du moins pour ce qui concerne les anciens consommateurs bio. Pour les nouveaux consommateurs c'est certainement un plus mais bon... Ceci dit le résultat est aussi que le titre de ce sujet n'a désormais plus vraiment de sens ;)

J'ai dû adopter mes reflexes de grandes surfaces dans mes magasins bio qui ont du, bien obligés, s'adapter à cette nouvelle clientèle et à cette concurence, et je trouve incroyable qu'au milieu des amandes en vrac on puisse trouver des biscuits suremballés, que les cabas vendu comme sac réutilisable sont les mêmes que ceux des grandes surfaces et viennent de chine etc. Dans mon supermarché, l'intégralité des produits bio ne sont pas conforme à mes exigences.

En tout cas le label bio n'est plus suffisant pour moi et je plains les vrais producteurs bio qui doivent subir une concurrence pire que déloyale.

Petite citation pour illustrer (déjà posté sur ce forum)

Citation

Les producteurs de fruits et légumes bio souffrent de la surproduction et des importations à bas prix

L’importation ne vient pas combler le manque chronique de volumes qui devraient, dans ce cas, progressivement être remplacés par des productions françaises. Elle répond à une demande en produits exotiques, hors saison ou à bas prix que nous ne pouvons et ne voulons pas proposer aux consommateurs pour des raisons éthiques, techniques ou économiques.

C’est ainsi que l’été dernier, en pleine saison de production française, la majorité des fruits et légumes biologiques présents dans certaines enseignes de grande distribution étaient importés. Cet état de fait répond aux engagements pris par ces enseignes de fournir à leurs consommateurs des produits bio à bas prix. Le soin que nous apportons à nos cultures et notre volonté de pratiquer une agriculture durablement biologique ne nous permettent pas d’être compétitifs pour répondre à ces demandes.

Source : http://www.agriavis....a+bas+prix.html


De mon côté je me tourne préférentiellement sur le Nature et progrès et demeter, et sur les producteurs locaux (ou le moins éloigné possible, selon les produits enfin), bio ou pas et j'épluche toujours les étiquettes, bien obligée.


Pour ce qui est de l'huile de palme on en parle là (entre autre) Urgent : Sauver La Forêt Des Marais Tanoé - Les forums d'Eco Bio Info, ce n'est pas sa qualité qui est remise en cause mais son impact écologique. Quand bien même ce ne serait pas l'un des pires fléaux de notre siècle elle vient quand même de bien loin pour se retrouver dans des produits bio européens...

Et à ce sujet je ne trouve plus nulle part de savon sans huile de palme (avant il fallait chercher - parfois beaucoup - mais on trouvait), même le savon d'alep est "contaminé" (ou alors vendu en mini portion hors de prix), bon je n'a pas perdu espoir d'en retrouver, mais c'est assez symptomatique. Je me demande même si je vais pas faire un achat en masse sur le net, moi qui n'achète jamais en ligne...

#69 Reinette

    Membre habitué

  • Membres
  • 175 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:Auroville, Inde

Posté 21 March 2010 à 11:41

Voir le messageRaffa, le 21 March 2010 à 08:46, dit :

De mon côté je me tourne préférentiellement sur le Nature et progrès et demeter, et sur les producteurs locaux (ou le moins éloigné possible, selon les produits enfin), bio ou pas et j'épluche toujours les étiquettes, bien obligée.


Pour ce qui est de l'huile de palme on en parle là (entre autre) Urgent : Sauver La Forêt Des Marais Tanoé - Les forums d'Eco Bio Info, ce n'est pas sa qualité qui est remise en cause mais son impact écologique. Quand bien même ce ne serait pas l'un des pires fléaux de notre siècle elle vient quand même de bien loin pour se retrouver dans des produits bio européens...

Et à ce sujet je ne trouve plus nulle part de savon sans huile de palme (avant il fallait chercher - parfois beaucoup - mais on trouvait), même le savon d'alep est "contaminé" (ou alors vendu en mini portion hors de prix), bon je n'a pas perdu espoir d'en retrouver, mais c'est assez symptomatique. Je me demande même si je vais pas faire un achat en masse sur le net, moi qui n'achète jamais en ligne...



Oui tout est contaminé par l'huile de palme. Je n'achète plus de biscuit pour ma fille à cause de ça. Mais comment avons-nous donc survécu jusqu'à peu, sans ça ? Parce que ça se saurait si c'était une graisse utilisée traditionnellement dans notre cuisine/pâtisserie :rolleyes: Tiens, par exemple, les speculoos, j'adore. Je me suis mise à les faire moi-même car impossible d'en trouver sans. Et tous ceux avec ont le même goût fadasse et le même arrière goût de gras, burk. Et alors quand je vois le prix des produits bio ou pas bio fabriqués avec cette graisse bon marché je suis :blink: Pour moi c'est tellement évident qu'on nous prend pour des c**s tout juste bons à bouffer de la m**** pour augmenter leur enrichissement ! Ça me déprime de constater que si peu de monde réagit !
Pour ce qui est de l'impact écologique, c'est depuis que je suis allée en Indonésie (nul n'est parfait, surtout pas moi) que je fais la chasse, parce que la catastrophe écologique, je l'ai vue de très près :furious: Sans compter que, quiconque s'étant retrouvé bloqué sur une route derrière un camion transportant des fruits de palmiers à huile ne peut plus jamais envisager de "bouffer" quelque chose fait avec, tellement ça pue :sick:
Voilà, je suis désolée pour le HS, mais l'huile de palme, ça me fait toujours réagir :blushing:


Moi également, je me tourne en priorité vers demeter ou nature et progrès lorsque j'ai besoin d'un produit transformé. C'est encore là où je trouve le plus mon compte. Si je continue à aller en gms, c'est pour le lourd (le lait pour ma fille qui ne veut pas s'en passer pour le moment) et certains produits que je n'arrive toujours pas à acheter bio (comme le vinaigre blanc pour récurer les wc...). Ça représente de moins en moins dans mon budget, je ne m'attarde plus dans ces endroits dans lesquels je ne trouve plus ce que je cherche (puisque mes habitudes en tout ont changé) et parce que je préfère le calme et la taille humaine des biocoop ou autres magasins bio. Et je privilégie également les petits commerçants du quartier, parce que j'ai le conseil, le service et le sourire, et qu'ils ont le droit de manger, eux aussi.

#70 Koren

    Membre régulier

  • Membres
  • 56 Messages :
  • Genre:Homme

Posté 21 March 2010 à 13:35

Dans ma région, du vinaigre blanc d'alcool j'en trouve assez facilement en bio, mais étant donné que chez moi on l'utilise en masse comme nettoyant, on préfère prendre le moins.

C'est de toute manière un des produits d'entretien les moins chers et parmi les plus écologique qu'on puisse trouver.

#71 grenouille68

    Membre régulier

  • Membres
  • 214 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:75 et 29

Posté 21 March 2010 à 15:36

Je continue dans le HS, mais le savon sans huile de palme me prend bien la tête aussi... J'ai même songé à le fabriquer moi-même pour être tranquille (il y a tellement de blogs qui expliquent comment faire !).
(Pour les gâteaux faits maison, j'ai carrément moins de mal :rolleyes: )
Le problème en ce moment c'est pas le temps, mais effectivement il y a une nana sur le web qui vend ses productions... et elle à 1 sorte (une seule !) de savon fait sans huile de palme !

#72 Mélanie10

    Membre régulier

  • Membres
  • 379 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:Champagne Ardennes

Posté 22 March 2010 à 13:23

Je ne fais jamais mon savon à l'huile de palme. Ça n'a rien d'obligatoire, il faut simplement une huile dure pour que le savon ne soit pas tout mou. Et encore l'autre jour j'ai fait du savon tout mou volontairement et je l'ai mis en pot de confiture dans lequel on pioche à la main pour se laver.

#73 Guest_louise élie_*

  • Guests

Posté 22 March 2010 à 14:10

je ne fais que passer pour vous donner ce lien vers une annonce concernant le bio populaire au Québec
question de savoir ce qui se passe ailleurs dans le monde

http://www.expomangersante.com/francais/bienvenue.html

bonne journée
louise élie

#74 Raffa

    Membre régulier

  • Administrateur
  • 2022 Messages :
  • Genre:non renseigné

Posté 22 March 2010 à 14:19

HS.

Voir le messageMélanie10, le 22 March 2010 à 13:23, dit :

Je ne fais jamais mon savon à l'huile de palme. Ça n'a rien d'obligatoire, il faut simplement une huile dure pour que le savon ne soit pas tout mou.


Je m'interroge ? Normalement pour faire du savon mou il faut de la potasse, pour du savon dur de la soude avec ou sans huiles "dures". Le savon d'alep est fait à la base qu'avec des huiles liquides et il est dur (ou liquide/mou mais alors il est fait avec de la potasse), le savon de Marseille original aussi. Il n'est pas nécessaire d'avoir une huile dure pour faire un savon dur à priori. ?

Fin du HS.

Sinon Loulie je te rassure, le bio est populaire en europe, les mouvements alternatifs et les créatifs culturels aussi ;) Les salons sur le sujet ou approchant se comptent par dizaines/an et les produits bio et écolo se retrouvent partout désormais. Seulement ce topic du forum a été lancé à une époque ou le bio était relativement raillé (en France du moins).

#75 Gytha Ogg

    Membre régulier

  • Membres
  • 623 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:Ruffécois

Posté 22 March 2010 à 17:10

Voir le messageRaffa, le 21 March 2010 à 08:46, dit :

Et à ce sujet je ne trouve plus nulle part de savon sans huile de palme (avant il fallait chercher - parfois beaucoup - mais on trouvait), même le savon d'alep est "contaminé" (ou alors vendu en mini portion hors de prix)


Si le savon contient de l'huile de palme, ce n'est pas du savon d'Alep. Celui-ci contient de l'huile d'olive et de l'huile de laurier (le savon est d'autant plus cher que cette proportion est importante).

#76 Raffa

    Membre régulier

  • Administrateur
  • 2022 Messages :
  • Genre:non renseigné

Posté 22 March 2010 à 18:34

Citation

Si le savon contient de l'huile de palme, ce n'est pas du savon d'Alep.


Nous sommes bien d'accord et c'est bien là le problème. Je n'utilises que le savon d'Alep comme savon corporel depuis des années et c'est de pire en pire pour en trouver du vrai qui ne soit pas hors de prix (ou en mini portion), même là où je me fournissais d'habitude... Je sais +/- repérer quand un savon d'Alep contient manifestement de l'huile de palme (ou autre) (j'achète rarement du savon emballé sous plastique avec composition indiquée) et même les vendus certifiés d'Alep posent parfois question (je crois d'ailleurs qu'il y avait eu un reportage sur ce sujet de la "falsification" des savons d'Alep).

#77 xiao_ma

    Membre régulier

  • Membres
  • 141 Messages :
  • Genre:Femme
  • Commune:Lévis, Québec
  • Centres d'intérêt:Poésie, musique, nature, humanité, arts martiaux et visuels

Posté 23 March 2010 à 01:36

Citation

Ce qui manque pour résumer:

LA CONNAISSANCE, L'ENERGIE, LA VOLONTE DE PRENDRE EN MAIN SA VIE (pour ce troisième, c'est vrai que quand on est englué dans une façon de vivre, ce n'est pas évident de prendre conscience que le dormeur doit se réveiller. D'ailleurs c'est pour cela nos têtes pensantes sont ravis que le (leur) système tienne encore bon)


Tout à fait d'accord, Hector. Et, exception faite des cas d'extrême pauvreté que mentionnait Koren, bien se nourrir et vivre de façon écologique n'est pas une question de portefeuille. Selon ce que j'observe autour de moi, j'irais même jusqu'à ajouter "au contraire" ! Les gens semblent dépenser énormément pour des trucs inutiles et courir les aubaines lorsqu'il est question d'alimentation, ou encore dépenser des fortunes en viande et nourriture toute prête (je mange de la viande, mais voir passer 5 kilos de boeuf haché avec des saucisses, du poulet, du jambon, du steak et des côtelettes de porc dans un même panier d'épicerie me fait bondir... surtout quand j'y vois tout coincé le petit paquet d'oignons verts comme seul représentant du monde végétal non transformé !)...

Bien qu'elle soit dans ta parenthèse Hector, j'ajouterais L'HABITUDE comme catégorie à part. Comme des fumeurs sachant pertinemment bien que fumer est nocif, les mangeurs de "junk food" et de non bio sont quelque part dépendants de ce mode d'alimentation. Il ne faut pas oublier que le sucre, le gras, la caféine, le sel, les additifs et tout le bataclan ont aussi des effets sur le système nerveux et gustatif et qu'ils demandent de se sevrer. Physiquement et psychiquement. Pour ma part, plus je mange de sucre, plus je mange de sucre !:rolleyes: Et comme pour le tabac, il faut avoir goûté à une vie "sans" pour remarquer tout ce qui nous manquait : odorat, goût, souffle, etc. dans le cas du tabac ; sensation de légèreté, santé globale, goût plus raffiné, meilleure activité cérébrale, etc. dans le cas de la bouffe santé (et bio).

Le problème de beaucoup de gens, c'est d'essayer de tout changer à la fois. Ce genre de "relooking" alimentaire coûte effectivement cher et déstabilise beaucoup trop, en donnant la sensation de se priver de ce qu'on aimait, d'une partie de ce qui nous définissait. De plus, le corps réclame à grands cris ses drogues habituelles, ce qui peut entraîner de l'anxiété et divers malaises... Ceux qui veulent changer de mode de vie devraient plutôt ajouter et retirer graduellement des éléments. Mais lorsqu'on commence à s'intéresser à l'alimentation, c'est plutôt stressant de voir à quel point nos habitudes sont mauvaises, on prend alors des tonnes de résolutions qu'on n'est pas capables de tenir... Personne n'est contre la vertu (ou si peu !) mais voir le gouffre qui nous sépare d'une alimentation saine peut être étourdissant !:wacko:

Par rapport à la situation du Québec, je dirais aussi comme Louise Élie que la situation semble changer de manière perceptible. Dans une revue de "bonne femme" feuilletée chez ma mère (pardon maman, je veux pas dire que t'es une bonne femme:siffle: !), on avait posé un défi à un couple et à une famille de ne pas consommer pendant un mois ! Avec réflexions autour de la consommation et références sur la simplicité volontaire (à côté de pubs de teinture pour les cheveux, mais bon !). On s'intéresse aussi de plus en plus aux paniers bio, à la production locale, au végétarisme (certaines écoles ont mis en place le lundi sans viande et interdisent l'utilisation de contenants individuels jetables), au compostage à l'échelle municipale. Un représentant de Québec Solidaire, Amir Khadir (un parti avec deux chefs, un homme et une femme, de gauche, écologiste et féministe) a été élu et siège à l'Assemblée Nationale. On remet en question les devoirs à la maison, on débat sur la place des pères dans les nouvelles familles (car on a les meilleurs papas, ici au Québec !;))... Bref ça progresse...

:chapeau:





2 utilisateur(s) sur ce sujet

0 invité(s) et 2 utilisateur(s) anonyme(s)


Ce site existe depuis 1999 et représente plusieurs centaines d'heures passées à sa gestion et à son développement. Je fais cela avec joie et par passion. L'augmentation des visites et la qualité du référencement m'ont amené à mettre en place des outils professionnels pour pouvoir faire face à la fréquentation importante. 

Eco Bio Info reste un 
Si Eco Bio Info vous apporte quelque chose dans votre vie et que vous avez envie de me soutenir dans ma démarche, vous pouvez effectuer un don par paypal à partir d'1 Euro à l'aide du bouton ci dessous. Vous pouvez aussi faire connaitre Eco Bio Info à vos amis à l'aide du lien Facebook. Je serai heureux de recevoir votre don et d'utiliser ce don pour financer l'hébergement et l'abonnement aux mises à jour du forum (environ 500 Euros/an). Merci de tout 

Soutenez Eco Bio Info en faisant connaitre ce forum à vos amis :