Aller au contenu


Engrais Vert


35 réponses dans ce topic

#1 dynamis09

    Membre régulier

  • Membres
  • 142 Messages :

Posté 02 April 2005 à 14:04

[i][b]Sujet combiné. Merci d'utiliser la fonction recherche ou "mon assistant" avant de créer un nouveau sujet" voir ici



Les engrais verts, source abondante et sûre de fertilisants organique, améliore considérablement la structure du sol , augmente la perméabilité a l’eau et à l’air grâce aux racines de certaines plantes explorant et fractionnant des couches très profondes (1 m et parfois plus), action de protection du sol, évite les lessivages, l’érosion , limitent les écarts de températures entre le jour et la nuit, le gel ,l’effet des forte pluie, l’effet du vent dessèchant. Peuvent être employé planté entre les lignes pour de légumes pour leur servir de protection et d’engrais. L’engrais vert sert aussi à la lutte contre les mauvaises herbes. En effet, la concurrence entre les plantes est acharnée. La mise en place rapide d’un "engrais vert" après la récolte des légumes empêchera tout développement des mauvaises herbes.

Trois sortes de familles sont habituellement employés, comme engrais verts seules, ou associées :
Les légumineuses : sont employées car elles possèdent le pouvoir de fixer l’azote de l’air par l’intermédiaire de micro-organismes spécifiques (azoto bacters) qui se développent sur leurs racines en formant des nodosités. Une fois enfouie ces plantes fournissent par conséquent de bonnes quantité d’azote au sol en plus de leur masse végétale. Au potager vous pouvez donc utiliser, comme en grande culture, du trèfle incarnat, trèfle blanc nain, trèfle violet, trèfle d’Alexandrie…, de la luzerne qui est décompactante si elle est laissée deux ans en place, de la féverole, de la vesce. N’oubliez pas que les haricots, les fèves, le soja sont aussi des légumineuses et que vous pourrez les employer comme engrais verts.
Les crucifères : il s’agit de la moutarde (qui est utilisée après une prairie permanente pour lutter contre le taupin)du colza, des radis (dont vous pourrez récolter une partie pour votre consommation), des choux (surtout fourrager),des navets. Elles sont surtout intéressante par le fait qu ‘elles se développent très vite et de façon abondante aux périodes difficile pour les autres végétations. Un colza semé fin septembre formera une bonne couverture végétale avant les premières gelées et passant tout l’hiver, pourra être fauché au printemps pour être incorporé au sol avant les premiers semis. Vous n’aurez pas besoin de beaucoup de semences 1 Kg de semences de colza suffisent largement pour 1000 m2) semez très clair, en laissant une partie monter en graines jusqu'à juillet-août vous récolterez suffisamment de semences pour l’année suivante.
Les graminées :le blé, l’orge, le seigle(ce dernier semé deux années de suite au même endroit entrave efficacement la croissance des mauvaises herbes dont le chiendent, le mouron, le coquelicot), le ray-grass ( a la faculté de puiser dans les silicates de l’argile une potasse que les autres plantes n’arrivent pas à puiser). La plupart du temps semés en association avec des légumineuses, leurs actions sur le sol et leurs types de végétation sont complémentaire.
En mélange, vous pourrez aussi semer plusieurs représentant de ces trois familles botanique, par exemple : Trèfle (300 grs) + radis 150 grs (à récolter), + ray-grass (200 grs) à l’are;
trèfle d’Alexandrie (500 grs) + avoine (400 grs) + colza (100 grs) à l’are pour régénérer un sol fatigué
trèfle violet (200 grs) + ray-grass (100 grs) + Sarrazin (100 grs) (excellent herbicide naturels) pour démarrer un sol précédemment en friche (nous avons là une association parfaite, culture nettoyante + apport de phosphore (sarrasin) , apport d’azote (trèfle), apport de potasse (ray_grass)
Autres cultures nettoyante le seigle , et la phacelie (qui as la particularité d’être très mellifère et d’abriter une quantité impressionnante d’auxiliaires).
Comment utiliser les engrais verts : Vous faucherez ces plantes à plusieurs reprises au cours de l’année, de préférence à la tondeuse à gazon munie d’un bac récupérateur, et les incorporerez au compost, pour la dernière coupe enlever le bac de récupération de la tondeuse et en plusieurs passages croisés , pulvérisez à même le sol en couche uniforme . Le regain (herbe repoussant après la fauchaison) restant afin de ne pas dépouiller le sol de sa couverture pour l’hiver (ceci afin d’éviter l’érosion des sols) et de fournir de la nourriture aux micro-organismes. Au printemps, vous n’aurez plus qu’a enfouir superficiellement par un griffage(5 cm au plus afin de facilité la fermentation aérobie de ces matières organiques), la fine couche d’éléments végétaux qui subsistera puis à semer immédiatement, vous pouvez aussi enfouir directement votre engrais vert ; Prenez toutefois la précaution de le faucher quelques temps auparavant (2 à 3 jours) pour qu’il puisse faner un peu, surtout si vous voulez labourer profond, épandez le régulièrement sur le sol en évitant les paquets, puis labourer à la fourche bêche selon le biojardinage décrit précédemment. Ne placez pas l’engrais vert en matelas au fond du sillon mais disposez-le plutôt verticalement contre la paroi de chaque motte pour éviter la formation de poches dépourvues d’air, sans lequel il ne pourrait se décomposer. Vous pourrez ensemencer la planche environ 3 semaines après pour les plantes à germination lente et à racines profondes comme les carottes.

Pour choisir son engrais verts lien:http://www.mon-jardin.fr/semence/engrais.php4

#2 nicobio

    Membre régulier

  • Membres
  • 108 Messages :
  • Genre:Homme

Posté 02 April 2005 à 20:50

merci dynamis
j'ai moins de recherche a faire sur le net grace a toi :)

#3 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 07 October 2005 à 10:18

;) [EDIT] [b]sujet re-combiné

Salut à tous,

Je pense qu'il serait intéressant que nous partagions nos expériences de culutre d'engrais verts au jardin.

Personnellement ce sont la moutarde et la phacélie qui embellissent le potager :
le desavantage de la moutarde est qu'elle fait partie de la famille des crucifères, donc ça peut poser problème pour les rotations de culture.

La phacélie est très intéressante car elle attire bcp les abeilles et ameubli bien le sol. De plus, il est très facile de récolter les graines de phacélie. A ce niveau ça devient un cycle fermé

j'ai essayé les lupins mais les limaces les adorent.

Et vous?

#4 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 07 October 2005 à 13:05

avec la phacélie, tu occupes le terrain de quand à quand ? et tu enfouis avec quels moyens une fois que tu veux cultiver ?

#5 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 07 October 2005 à 14:04

Elles ont été semées dès le printemps, avril/mai, mais je ne les ai pas enfouies par après. Tout a été arraché et mis sur le tas de compost. Le sol était vraiment bien meuble, j'ai été très étonné. Avant la culture de phacélie, la terre était très dure et sèche (ancienne culture de groseilliers donc terre très peu travaillée, même par les vers de terre car c'était très sec!!), dès que j'ai tout arraché, j'ai pu découvrir une terre très meuble qui a été très facile a travailler au croc (fourche avec les dents courbées)

Deuxième semis fin juillet début août et fauchage fin septembre (à la faux - manuellement). Les racines sont restées dans le sol et les tiges sont restées sur le sol. On verra bien après l'hiver ce qui restera de tout ça.

En plus j'ai fait un test cette fois, sur la parcelle avec les plants de phacélie fauchés, j'ai semé du seigle. On verra bien si ça pousse au travers, si c'est utile,...

Les tiges des phacélies deviennent ligneuses à partir du début de la floraison. Donc il faut voir si c'est facile d'incorporer des tiges, et après combien de temps..
Il faut voir le type de moyen utilisé pour faucher : à la main, tondeuse, débrousailleuse thermique.
De plus, quand on enfouit des plantes très tendres, cela permet une augmentation du taux d'azote. Quand on enfouit des plantes plus ligneuses (plus de carbone dans la plante) cela produit plus d'humus lors de la décomposition des plantes. Tu connais bien l'importance de l'humus au jardin ... !!!

ATTENTION , je crois qu'il est déconseillé d'enfouir des végétaux verts à trop grande profondeur (fermentation en l'absence d'air)

Je suis plutôt paresseux, donc je laisse faire la nature, on verra. En plus les tiges couchées sur le sol vont le protéger pdt l'hiver et seront une source de nourriture pour les vers de terre.
En fait, les vers de terre descendent un peu plus en profondeur à l'arrivée de l'hiver et lorsqu'ils remontent au printemps, ils apprécient bcp de trouver des végétaux manger (avec la paille ça ne marche pas!!!!!). Donc dans ce cas la population de vers sera importante, donc la fertilité sera meilleure, etc etc. :???:
Le seul endroit où ils ont cette nourriture est la forêt!

#6 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 07 October 2005 à 16:43

si je comprends bien, tu ne mets en culture que l'année suivante, alors ?

#7 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 10 October 2005 à 09:30

Dans le cas d'une culture sur une ancienne prairie, oui, car il faut du temps pour éliminer tout ça.
La culture potagère sera donc entamée l'année prochaine..

De plus je souhaite aménager le jardin en causant le moins de dommages à la nature ... il faut être patient (pas de motoculteur !!)

En fait l'engrais vert, pour ma part, sert à occuper le terrain entre les cultures.
Par exemple, semis de moutarde en début de saison sur le terrain qui va recevoir des légumes après les dernières gelées.
Après 2 mois la moutarde a 30 cm de haut et est encore tendre, donc facile à incorporer.
3 avantages pour moi : couverture du sol donc protection du sol, récupération des éléments qui auraient été lessivés si le sol avait été nu, travail sommaire du sol en mars + semis --> sol très meuble en mai (très étonnant)

Pour la fin de la saison , idem.

J'ai lu dernièrement que la moutarde avait plusieurs avantages : éloigner les limaces car elle contient une huile qui les repousse, éloigner le taupin (les salades seront contentes), par contre attention à la culture d'autres crucifères (maladies)

Quelle est ton expérience dans le domaine?

#8 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 10 October 2005 à 13:00

mon expérience ? ben j'ai jamais fait d'engrais vert parce que j'ai trouvé un peu bizarre de "gaspiller" des semences que je suis obligé de produire et d'utiliser la terre pour autre chose que pour produire mon casse-croûte...
Le sujet m'intéresse quand même dans la mesure où tout ce qui est un progrès m'intéresse : l'engrais vert - pourquoi pas mais faut que j'y réfléchisse, à la limite que j'expérimente - mais je m'intéresse à toutes les méthodes manuelles du culture "individuelle" p.ex. Fukuoka qui ne me convainc pas tout à fait non plus, mais çà vaut le coup d'expérimenter.
Mon idée c'est que je suis persuadé qu'une fois le pétrole insuffisant pour arriver à nous on va crier famine si on ne trouve pas instantanément à remplacer toute l'agriculture industrielle par une agriculture manuelle. Alors je cherche comment faire au mieux - notamment avec le moindre effort - ce dont on va avoir besoin, càd avant tout céréales, légumineuses, oléagineux, patates, etc...

Si tu te passes de motoculteur tu enfouis comment ?

En outre je suis marié à une fana de l'autarcie et de la non-violence : tout à la main, cm par cm, de la culture orfèvrerie comme je dis pour rigoler... une plate-bande travaillée en plusieurs étapes pour que les insectes aient le temps de se réfugier ailleurs... pas d'outil coupant, etc...
Alors je m'inspire aussi de cette version qui me plait assez.

#9 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 10 October 2005 à 15:54

Bien, pour enfouir
- soit tu le fauches avant l'hiver et tu laisses faire le temps pendant 4-5 mois. tu verras qu'il y a peu de matière restante après..
- soit tu enlève ce qui n'a pas pourri après l'hiver et l'envoie au tas de compost. Pour protéger la terre du mets du commpost mûr au printemps
- soit tu enfouis avec un croc (c'est sommaire). Un croc, c'est une fourche avec des dents recourbées (utilisée normalement pour le fumier)

Le mieux est d'essayer, il est juste encore temps de semer de la moutarde
vite vite vite, enfin façon de parler

Pour le reste, ce n'est pas du tout un gaspillage de semences, d'autant plus qu'on ne sait rien faire d'autre avec des semences de phacélie p ex.
L'économie de temps et d'énergie (pas de labour) est pour moi énorme.

Le croc n'est pas un outil coupant, donc très intéressant pour ton épouse ... ;-)
je reste en accord avec elle

cette méthode nécessite peu de travail de la terre, donc reste dans l'esprit de ton épouse
Fukuoka aussi je pense mais je ne connais pas bien (en profondeur) cette méthode

Allez, il est temps, pour qq euros tu auras de la semence de moutarde et tu peux encore semer pour faire le test

Bon travail
Ciao :accolade:

#10 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 10 October 2005 à 18:30

çà ne me convainc pas... il y a qque chose qui cloche : acheter c'est facile et pour moi c'est tricher. Faire çà l'est moins... J'ai de la graine de moutarde. Mais je ne peux la gaspiller pour semer de l'engrais vert : il me la faut pour faire ma moutarde, et ensuite encore une certaine quantité pour refaire ma moutarde l'an prochain... :-)

Si je veux faire de l'engrais vert il faut qu'en sus de tout ce que je cultive je fasse du rab de moutarde... en guise d'engrais vert et çà n'est pas évident du point de vue des surfaces, et du travail si on fait à la main...

Bon... sur ce, je vais aller plutôt semer mon blé
et réfléchir à l'idée de l'engrais vert... :-)

#11 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 10 October 2005 à 19:55

Alors là je ne suis pas d'accord du tout! :furieux:

Premièrement, au début il faut bien acheter qq graines de moutarde. Ou alors en recevoir d'un autre jardinier ... elles ne vont pas apparaître par enchantement dans tes tiroirs .. :mortderire:

Deuxièmement, il faut proportionnellement peu de graines pour fabriquer ta moutarde. Tu utilises le reste pour semer l'année suivante, donc tu sais rester facilement en autonomie par rapport aux semences. :blink:

Troisièmement, il faut une petite surface pour produire des graines.
Par exemple, cet été, j'ai semé 4-5 m² de phacélie pour produire mes graines.
Tu peux avouer que c'est peu par rapport à la surface d'un jardin.
Avec cette surface, que je n'ai pas utilisée pour produire des légumes, j'ai pu produire l'équivalent de 15-20 € de graines de phacélie.

Au départ, j'avais 100 grammes.
J'ai utilisé ces 100 gr pour ensemencer 4-5 m² + une partie de mon jardin.
Des 4-5m², j'ai pu récolter 400-500 gr, donc l'année prochaine je vais réserver quelques grammes (un peu plus que la première fois) pour ensemencer 10m².
Ces 10 m² me permettront de récolter 1.000 gr de semences et là je serai autonome complètement, et même en mesure d'en donner à d'autres jardinier qui souhaiteraient essayer les engrais verts.

Dans ton cas, tu as X gr de semences qui vont produire des plants pour :
- fabriquer ta moutarde
- faire de nouvelles semences pour l'an prochain
- utiliser les plants comme engrais vert

C'est le même calcul. Imagine 250 gr de semences : 100 pour la moutarde, 100 pour resemer et 50 pour l'engrai vert.
Les 100 gr que tu as gardé vont produire l'année suivante 500 gr de semences
soit 200 pour la moutarde - 200 pour resemer et 100 pour l'engrais vert
soit 100 pour la moutarde - 250 pour resemer et 150 pour l'engrais vert

EN 2 ANS J'AI MULTIPLIE PAR 10 MON STOCK DE GRAINES DE PHACELIE

donc, ça marche

Je suis d'accord que dans ton cas, l'utilisation comme engrais vert n'est pas obligatoire, mais elle apporterait sans aucun doute un gros plus dans le jardin...

Quatrièmement, saurais-tu me passer ta recette pour la fabrication de la moutarde
Merci

#12 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 10 October 2005 à 20:59

bonne défense :-)
je vais revoir ces calculs.
pour la moutarde pas encore eu le courage, je te dirai quand j'y serai...

#13 Maïpi

    Membre régulier

  • Membres
  • 367 Messages :
  • Genre:non renseigné
  • Commune:Loire (42)

Posté 11 October 2005 à 13:58

j'apprécie beaucoup votre échange ! :) merci !

et je m'en vais en parler à zôm pour notre potager qui se dépeuple en vue de l'hiver qui arrive, là...
(on attend déjà la neige ! :surpris: )

merci à vous, et continuez cette discussion pour notre plaisir, merci :fleurs:

#14 geispe

    Membre régulier

  • Membres
  • 912 Messages :
  • Genre:Homme
  • Commune:alsace

Posté 11 October 2005 à 16:03

ben pour l'instant j'ai semé une grosse plate-bande de moutarde, histoire de voir ce que çà donne :-)

#15 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 11 October 2005 à 17:29

Tu verras, les petites plantes vont pointer leur nez dans qq jours et le résultat sera bon au prochain printemps.

Bien entendu, le semis pour l'obtention de graines doit se faire dans de bonnes conditions, soit début de la saison afin que les plantes aient le temps de développer un cycle de vie complet.

ça doit valoir le coup d'essayer des semis échelonnés et de noter les résultats. par ex semis en avril - juin - août - octobre afin de constater les différences.

on se tient au courant

#16 pov

    Visiteur occasionnel

  • Membres
  • 2 Messages :

Posté 15 October 2005 à 23:56

Salutation du Québec. :retourné:
J'ai appecié votre échange.

Je suis d'accord avec Renaud, sur les apports bénéfiques des engrais verts dans le sol.


Ns semons en fin d' avril la feverolle ou la moutarde, suivit par la phacélie et le seigle d'hiver en automne. Les résultats sont convainquant. :bravo:

La question sur la moutarde dans la rotation est intéressante.
Mais la qlt du phosphore qu'elle rend acccessible aux plantes n'est pas à négliger.

#17 pov

    Visiteur occasionnel

  • Membres
  • 2 Messages :

Posté 16 October 2005 à 00:03

J'ai oublié mdr

Mon experience avec le lupin est negative.

Limaces, pucerons, mildew et rouille ect

#18 Elohim

    Visiteur occasionnel

  • Membres
  • 7 Messages :

Posté 12 February 2006 à 18:57

Rebonjour,

En 2005 j'avais une parcelle de 300m² pour mes cucurbitacés et cette année, je souhaiterais mettre en place un engrais vert " longue durée" car je ne pense pas réutiliser cette parcelle avant minimum un an (peut être même plusieurs années).
Cette parcelle est prête à recevoir un semi.
Sachant que le sol est correct voir riche mais qu'il est acide (pH 5.5) que mettriez vous comme engrais vert ?
Je suis assez tenté par la Phacelie ( je possède trois ruches) mais j'ai un peu peur du coté envahissant mentionné par bcp sur ce forum.
La luzerne (hélas qui ce plait plutôt ds un sol argilo calcaire) ou le lupin m'auraient bien tenté aussi.

Merci d'avance pour vos conseils

#19 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 12 February 2006 à 20:03

Pour ce qui est du lupin, je n'ai pas d'expérience. J'ai essayé la saison passé, mais les limaces ont été assez voraces.

Par contre, je peux te dire que la phacélie est un excellent engrais vert. :bravo:
Les fleurs distillent un parfum qui me fait penser au miel ... vrai très bien

il est vrai que chaque plante produit énormément de graines qui se resèment facilement.
Si tu en sèmes début de saison (je vais vérifier la date de semis la plus précoce conseillée), la phacélie va se resemer toute seule jusqu'à la fin de la saison?
Cela te permettera même de récolter des graines pour l'année suivante.
Le cycle de la phacélie est de 2.5 mois environ.
Donc si tu la sèmes très tôt, elle va se resemer 3 fois sur l'année et tu ne devras même pas intervenir.

Pour les abeilles c'est le top.
Les rangées de fleurs mauves sont régulièrement visitées par les abeilles;
L'effet visuel est magnifique et après une culture de phacélie, la terre sera bien décompactée et très facile à travailler l'année suivante. C'est assez étonnant à remarquer la première fois.

Tu dois savoir que la tige de phacélie devient ligneuse dès la floraison.

Les phacélies semées en fin de saison vont végéter durant l'hiver.
Certains disent qu'elle est détruite par le gel, mais il y a 2 semaines il a gelé jusque -10/-13°C chez nous en Belgique et il y a quelques plants de phacélie pirates (dnas les fraisiers) qui sont encore verts. Je verrai bien de quelle façon il reprennent au printemps.

Pour le côté envahissant, il est vrai que je retrouve de la phacélie en quantité limitée à 30 mètres de l'endroit de culture initial, mais c'est plaisant et je préfère avoir un jardin un peu fouillis.
Pour les éliminer, il suffit de les arracher, de les couper à raz de terre ou d'utiliser la houe si tu souhaites éliminer tous les plants de la parcelle semée.
Attention, comme déjà dit, dès qu'elle fleurit, la tige se lignifie, donc c'est moins gai à la houe.

Je jette un coup d'oeil dans ma doc concernant quelques paramètres et je te ferai un nouveau message

#20 Renaud

    Membre régulier

  • Membres
  • 226 Messages :
  • Commune:Belgique

Posté 13 February 2006 à 22:21

Voilà plus de précisions/

Les plus optimistes conseillent de semer dès le 01 avril (jusqu'au 15 août pour un développement complet avant l'hiver)

100 grammes de semences / are

On peut associer la phacélie avec le sarrasin (ou autre céréale) ou le lupin

Apparement la phacélie aurait une action nématicide.
Fixation des nitrates au niveau des racines, donc à utiliser avant l'hiver pour récupérer les nitrates du sol et les restituer au printemps

Maturité après 2 mois selon les conditions climatiques

Apparement attendre 2 mois avant de remettre une autre culture sur le terrain
Pourquoi ???? (je ne sais pas)

J'ai déjà lu que la culture de la phacélie permettait une augmentation de teneur en certains éléments minéraux (je ne sais plus lesquels)

Température minimum -6°C




Franchement il ne faut pas hésiter, lance-toi avec la phacélie.
De plus les semences sont facilement disponibles et il est plus que très facile de faire ses graines, donc autonomie totale

Attention, les tiges sont couvertes de petits poils genre orties.
C'est très désagréable sans gant.





1 utilisateur(s) sur ce sujet

0 invité(s) et 1 utilisateur(s) anonyme(s)


Ce site existe depuis 1999 et représente plusieurs centaines d'heures passées à sa gestion et à son développement. Je fais cela avec joie et par passion. L'augmentation des visites et la qualité du référencement m'ont amené à mettre en place des outils professionnels pour pouvoir faire face à la fréquentation importante. 

Eco Bio Info reste un 
Si Eco Bio Info vous apporte quelque chose dans votre vie et que vous avez envie de me soutenir dans ma démarche, vous pouvez effectuer un don par paypal à partir d'1 Euro à l'aide du bouton ci dessous. Vous pouvez aussi faire connaitre Eco Bio Info à vos amis à l'aide du lien Facebook. Je serai heureux de recevoir votre don et d'utiliser ce don pour financer l'hébergement et l'abonnement aux mises à jour du forum (environ 500 Euros/an). Merci de tout 

Soutenez Eco Bio Info en faisant connaitre ce forum à vos amis :