Rhub-rhub

Membres
  • Content count

    47
  • Joined

  • Last visited

About Rhub-rhub

  • Rank
    Membre habitué

Contact Methods

  • ICQ 0

Profile Information

  • Genre Femme
  1. Meuble Vermoulu, Que Faire ?

    Bonjour, J'aurais aimé savoir bien que le sujet soit ancien comment s'était déroulée cette restauration. Merci.
  2. Couches Lavables

    Juste pour dire quelques mots de mon expérience personnelle. Je voulais dès le départ utiliser des lavables pour ma fille, mais ma mère n'a pas cessé de critiquer (elle qui pourtant est plutôt assez ouverte), disant que ce serait ingérable, etc (sans connaître en plus). Du coup j'ai utilisé 3 mois des jetables écolo, puis j'ai continué aux lavables. Pour cause de budget j'avais opté pour des couches sans fermeture de imse vimse je crois. La culotte étanche faisait tenir le tout. Pour un bébé qui bouge peu c'est bien. Après, j'ai testé toute sorte de modèles et de marques, le prix étant un peu rebutant pour des modèles type tout-en-un (une vingtaine d'euros la couche). Certes, ce n'est rien face à un paquet de jetable qui pour une dizaine d'euro dure une semaine seulement. Les tout-en-un sont quand même très très pratiques je trouve. Pour la nuit quand ma fille a grandi (passé 18/24 mois) il y a eu souvent des fuites. Pourtant le modèle était adapté. Mais bon. Du coup on est repassé aux jetables (de toutes façons elle en portait le jour parce qu'elle était en crèche ). Ce qui est vraiment galère c'est le nombre incroyable de marques, et chez une marque, de modèle, coupe ou système... Et puis ça change vite ! Je pense qu'aujourd'hui j'aurais tout à réapprendre (ou presque ^^). Ça a été dur de choisir, et le papa n'a jamais réussi à intégrer que telle couche marchait avec telle culotte, que telle couche n'avait pas besoin de culotte, etc. Mais bon, à sa décharge j'avais acheté pas mal de modèles/marques différents. Je n'ai jamais été chaude pour acheter de l'occasion pour les couches ou pour vendre, du coup ça restreint. Les packs d'essai sont intéressants dans ce cas. L'entretien était très gérable, pas forcément très appétissant par contre, comme je faisais des machines seulement "couches" je les stockais à sec dans un seau plusieurs jours, mais ça avait quand même une odeur franche ammoniacale dedans (le seau). Bref. C'est bien de se lancer dans des choix pas évidents malgré les scepticismes environnants. A refaire j'aurais utilisé les lavables au retour de maternité.
  3. Bonjour, Je n'ai pas vu dans les catégories s'il y a ça ici, mais je sais que sur des forums de jardinage on peut échanger des graines ou des plantes. Comme j'ai des fraisiers prospères, et que déjà il y a des stolons je pensais que plutôt que de les couper cela pourrait intéresser quelqu'un. Comme je suis très amatrice de fraises, je ne serais pas contre un échange de variétés. Le fraisier que j'avais acheté devait être un fraisier des bois, à l'évidence il n'en est rien, je pense que c'est un plant de gariguette (au vu des fraises). Il est bio et je l'ai cultivé en bio sur ma terrasse (terreau potager bio, pulvérisation savon noir, engrais bio). J'ai acheté récemment 2 petits plants de fraisier des bois (non bio par contre), l'un rouge, l'autre blanc. Je ne sais pas s'ils feront des stolons, mais ils sont plutôt vigoureux. Je serais intéressée par tout plant différent, mais en priorité charlotte ou mara des bois. Si cela tente quelqu'un, et si le forum le permet, contactez-moi ! Merci.
  4. Merci beaucoup pour ton message, ça fait un peu avancer l'idée. Nous avons réfléchi en effet à cette question des toilettes sèches. Je pense que ça serait probablement un vrai frein pour pas mal de gens qui ne connaissent pas, et puis la logistique serait compliquée... Beaucoup d'utilisation, et on ne peut pas demander aux gens d'aller vider le seau des autres. Et puis, si le volume est important, est-ce qu'il n'y a pas des soucis pour le compostage ? Et où mettre tout ça ? Nous ne sommes pas experts sur cette question puisque notre habitat est totalement conventionnel (location). Mais nous avons eu l'occasion de tester dans un salon bio ! Et malgré le nombre il n'y avait pas d'odeur ! Est-ce viable dans nos conditions prévues d'utilisation je ne sais pas. Nous avons réfléchi sinon à une éventuelle récupération des eaux grises pour les wc, mais là encore tout est à inventer, et je ne sais pas si la règlementation le permettra. Pour la piscine, je ne connais pas le système à électrolyse, aurais-tu des références à me fournir (fabricant, marque ou distributeur ?) ? Je pensais au système de plantes sur des substrats, là encore, je ne connais le principe que dans les grandes lignes. Je pense qu'un camping sera soumis à plus de règlementation qu'un gîte, et surtout que le processus administratif est assez contraignant. Beaucoup d'aspects à documenter et maturer encore. ^^
  5. Est-ce que l'absence de réponse est un signe que ce type d'hébergement ne vous intéresserait pas ? Si vous avez des choses à dire à ce sujet, même en négatif, cela pourrait m'intéresser (notamment sur le pourquoi, si cela peut être pris en compte). Merci ! (J'ai peut-être mal placé le sujet, d'ailleurs).
  6. Le blog de Kokopelli compile les informations sur la situation de Fukushima. Dont voici les 2 extraits récents et inquiétants : - 8 mai 2011. Arrêt de la vidéo permanente sur Fukushima. Rien ne va plus à Fukushima. TEPCO n’a absolument pas apprécié que les blogeurs Américains, Européens et Japonais utilisent SA caméra permanente pour informer le monde entier que des incendies sont en cours depuis plusieurs jours. La situation est stable, comme d’habitude: Fukushima-Daiichi irradie, Fukushima-Daiichi brûle, Fukushima-Daiichi fume et la presse globaliste nous enfume. - 8 mai 2011. Elévation de la température dans le réacteur 3 de Fukushima. Dimanche matin, la température à l’intérieur du réacteur 3 de Fukushima était de 202°C, à savoir une augmentation de 40°C par rapport à la veille.
  7. Bonjour, Je vais essayer d'être brève. En fait, pour diverses raisons et entre autres pour essayer de mettre davantage en harmonie notre vision de la vie et notre vie quotidienne, nous envisageons de faire un grand virage et de créer un hébergement de plein air écologique, dans le Sud (mais où ce n'est pas encore fixé). Le mot camping est assez connoté et pas forcément dans l'idée de nature, mais pour nous ce sera le cœur du projet. J'ai pensé que peut-être certain(e)s auraient des idées à nous proposer, des avis, des conseils ? Est-ce que cela pourrait vous intéresser en tant que client par exemple aussi ? Il est bien sûr difficile de pouvoir faire un camping totalement écologique compte tenu déjà de la réglementation, qui impose par exemple (à vérifier) des wc à chasse d'eau. Je ne sais pas du tout même sans ça si les toilettes sèches sont applicables en cas de nombre important, même si le camping ne sera pas grand. Dans la même idée, nous aimerions une piscine écologique sans chlore, mais est-ce compatible avec la règlementation ? Disons que nous essaierons de faire au mieux avec ce qui est possible. Tout cela reste subordonné à la validation du projet, parce que pour le moment nous devons nous concentrer sur l'aspect financier de la chose. Je suis en tout cas intéressée par toute référence ou info qui pourrait nous aider ! Merci.
  8. Purin D'Ortie Mal Conservé

    J'aimerais bien avoir un tas de compost , mais je n'en ai pas malheureusement (car petit appartement et petite terrasse). Quoique il me semble avoir vu des petits systèmes de lombricompost pour terrasse. Mais comme on n'a pas la place déjà pour les pots ! Du coup je n'ose pas utiliser mon purin. Pour en faire, j'ai vu des orties en abondance dans la forêt mais je n'ai pas d'eau de pluie et la pluie ne semble pas disposée à tomber pour le moment... Y a-t-il une solution alternative ? Puisque l'eau du robinet est déconseillée n'est-ce pas ?
  9. Purin D'Ortie Mal Conservé

    J'en ai acheté parce que je n'ai pas de jardin déjà, et donc pas beaucoup de place, pas trop de matériel, et pas d'orties (encore que bon ça je pourrais en trouver) et en l'occurrence parce que quand je l'ai acheté je pensais "sauver" mes courgettes avec, naïvement (et du coup j'étais assez pressée, elles étaient mal en point !). Donc selon vous ce serait simplement inefficace ? Quel dommage... Mais à la limite autant le mettre dans mes fleurs ça ne risque pas de leur nuire ?
  10. Bonjour, J'avais acheté l'année dernière du purin d'ortie dans le commerce (bouteille). Finalement je ne l'avais pas utilisé, mais je l'ai laissé dehors (terrasse). Ayant planté des plantes potagères qui commencent à voir de l'oïdium je voulais les booster un peu avec le purin d'ortie. Mais j'ai vu sur la bouteille que le purin craignait le gel, et la chaleur supérieure à 25°C. Or donc, le gel il y en a eu cet hiver, et au début du printemps la bouteille était au soleil. Ma question est donc : puis-je utiliser tout de même ce purin ? Y a-t-il des risques/inconvénients de l'utiliser sur des plantes potagères, et pour des plantes ornementales ? Merci.
  11. Oui sans doute. Néanmoins tout le monde n'est pas comme ça mais nous sommes quand même tous victimes. Peut-être que c'est une chose qui doit nous rappeler que nous devons rester humbles devant la nature, et nous faire arrêter de croire que la Terre a besoin de nous alors que c'est le contraire. Pour ma part ça me rappelle la fragilité de la vie. J'ai besoin de croire que ces tragédies ont un sens quelconque. Mais j'ai bien du mal à le trouver.
  12. Je résume un peu les aventures de mon micro potager. Finalement rien n'y a fait, j'ai testé les pulvérisations diverses (lait, savon noir) mais comme il a plu beaucoup je devais recommencer tout le temps. Et puis les plants ont chopé l'oïdium. Du coup, ils ont périclité. Enfin j'avais une courgette qui grossissait un peu mais ma fille a arraché la fleur. Du coup la courgette a commencé à jaunir. J'étais verte ! Mon fraisier des bois a donné plusieurs rejets que j'ai plantés. Ils ont bien survécu à la neige de cet hiver. Ils sont fleuris et portent tous des petites fraises encore vertes. C'est prometteur. J'ai décidé de tenter cette année plein d'aromatiques : ciboulette, menthe poivrée, sarriette, sauge ananas, persil plat plus ma menthe verte de l'année dernière. Par contre les acariens sont déjà revenus sur la menthe verte : feuilles qui jaunissent/virent au violet et tombent. Mais elle reste bien dynamique pour le moment. Est-ce que l'on peut quand même consommer les feuilles ? On a plein de fourmis, elles avaient même envahi la cuisine. Il y a eu quelques coccinelles. J'ai planté aussi un poivron, un concombre et un cornichon. Je dois semer des tomates. J'avais fait lever du basilic (tout le sachet de graine) qui a été ravagé par des bébés limaces (en intérieur pourtant). Elles venaient du terreau entamé stocké sur la terrasse. Le dernier survivant fait grise mine. L'année dernière j'avais acheté sur un site que je connais bien un insecticide "accepté en bio" sauf que c'est écrit sur le flacon que c'est réservé pour les plantes d'intérieur, alors je ne comprends pas. Je ne l'ai pas utilisé du coup. J'espère que les acariens ne feront pas trop de dégât. Les limaces ont déjà bien amoché le poivron (en pot). Je pensais mettre un paillis de coquilles d'œuf cassées, ça marche je crois contre les limaces ?
  13. Oui en effet la matière radioactive pourrait contaminer des nappes phréatiques, ou selon ce que je pensais peut-être se trouver emmenée vers la surface par de la lave en fusion non (pure interrogation) ? J'aurais bien aimé voir tous les réacteurs partir pour être dissous dans les couches internes de la Terre moi ! On pourrait employer les foreuses qui cherchent à atteindre le pétrole pour une bonne cause au moins. Je ne me focalise pas particulièrement sur la thyroïde, comme je le disais, je la considère déjà comme "perdue" ou du moins en sursis alors qu'importe. Ça paraît être un "détail", quoique si le nombre de malades demandant des hormones explose, ça pourrait poser des soucis. En fait, je pense aux risques de cancers graves, aux malformation foetales ou autre dégât interne du aux radiations. Et plus encore pour ma fille qui n'a même pas 4 ans. Bien entendu les menaces sont nombreuses et variées sur nos existences, néanmoins on peut en limiter pas mal par ses habitudes de vie. Il en va tout autrement pour le nucléaire, on n'échappe pas aux radiations, et il paraît difficile d'éviter la contamination. Pour moi et il me semble que c'est le cas, le risque nucléaire a quelque chose d'absolu. Quand un produit peut nuire de manière si terrible, avec tant d'ampleur, pendant plus de temps que l'histoire de l'humanité a compté d'années, on change de calibre tout de même. Et puis c'est totalement impalpable, inodore, incolore, invisible... Et je ne pense pas qu'on puisse décontaminer les lieux d'aucune façon (réaliste). Les dioxines, les pcb, les pesticides, les particules fines, le mercure, etc c'est de la rigolade à côté (bien que rien de tout ça ne soit drôle). Il faut accepter ou mourir, il n'y a d'autre choix bien sûr. Je dois dire que c'est le point de vue bouddhiste qui m'apporte un peu de paix : il doit y avoir une histoire de karma là-dedans. Il faut affronter les choses. Et éviter de se torturer pour ça. Il doit y avoir un sens quelque part.
  14. Merci Mille-Feuilles pour tes réponses à mes messages un peu désespérés, cela m'a fait du bien, à un moment où je n'étais pas bien. Je n'ai plus tellement la force de prendre des infos sur la situation actuelle, vraiment trop anxiogène. Mais j'ai regardé il y a quelques temps le reportage Envoyé Spécial sur France 2 consacré à la filière nucléaire japonaise. Évidemment on doit prendre ça avec sens critique mais bon. Logiquement, et au vu de la façon dont les évènements se déroulent ça doit toucher au vrai. En fait, c'est pire que je ne le pensais. C'est encore une histoire de corruption et de gros-sous, de collusion pouvoir/business et d'omerta... Ils ont construit des centrales contre tous les avis d'experts compte tenu de la sismicité (et des risques de tsunamis associés), y compris des centrales carrément sur des jointures de plaques tectoniques. A croire qu'ils sont nés avec un portefeuille à la place du cerveau ces gens. J'avais une meilleure opinion de la société japonaise, j'ai été déçue. Mais en fait c'est comme partout ailleurs. Bref comme toujours c'était évident, su, attendu mais il a fallu se fracasser sur le mur pour que ça en réveille quelques-uns. Et les politiques et les grands dirigeants continuent de gérer nos vies comme si le monde leur appartenait en propre. Et nous alors ? Sur cette idée du réacteur qui s'enfonce, je n'imaginais pas cela possible. Est-ce que ça ne serait pas une porte de sortie favorable en fait ? Plus les matières seront loin mieux ça sera non ? Pour les recommandations alimentaires, combien de temps seront-elles valables (temporaires ou définitives) ? On ne peut pas savoir si les légumes sont cultivés sous serre ou non quand on s'approvisionne en boutique... Pour un peu ça rendrait les cultures sous serres voire hors sol, plus saines ! Ce sera le cas dans l'avenir peut-être. Ça me désole d'autant plus qu'on avait commencé un petit potager bio sur notre terrasse et ça me coupe un peu l'envie franchement. J'ai un tel sentiment de gâchis. Au moins ça a l'air de faire des émules dans certains pays.
  15. J'ai vu un documentaire sur Tchernobyl sur Arte ou la 5 il y a quelques temps, une cité de scientifiques dans la zone contaminée qui tirent les leçons de cette catastrophe. C'était très intéressant, et le scientifique qui était présenté (j'ai oublié son nom et ses qualifications) consommait les légumes du potager de la zone morte car il avait pu identifier que certaines espèces ne captaient pas les particules radioactives, contrairement à d'autres. Il avait aussi établi que les pins (?) étaient beaucoup plus touchés par des mutations sauvages que les bouleaux car leur ADN était plus dense donc plus susceptible d'être touché et altéré par les rayonnements. Les souris ou mulots qui vivent pourtant à ras de sol (et donc proches de la radioactivité qui s'est déposée et infiltrée) étaient moins touchés par les cancers que les oiseaux, pourtant plus loin de la source. Et c'était parce que les oiseaux étaient migrateurs et ne vivaient près de la radioactivité que à certaines périodes de l'année. ce qui fait que leur corps n'était pas préparé et subissait de forts dommages par la radioactivité subie brutalement. A l'inverse, les souris étant constamment soumises à de petites doses, leur corps produisait en réaction plus d'anti-oxydant, réduisant les altérations dues aux rayonnements. Ils ont établi qu'une "préparation par faible exposition" préalable à une exposition forte protégeait mieux par ce phénomène de production d'anti-oxydant en faisant le test avec 2 groupes de souris. Tout ça dit avec mes mots, il y a sûrement des approximations mais c'est l'idée. C'est vrai comme dit le proverbe, il n'y a pas de solution, on n'a pas de possibilité d'action, donc pourquoi s'angoisser puisque l'on ne peut pas agir ? Mais c'est une menace tellement terrible, tellement irréversible et définitive. Ce monde est trop cynique, trop cruel, je n'arrive plus à passer outre. Tellement de haine et de mesquinerie. Et cette impuissance. Ça devient insoutenable pour moi. Je suis tellement en colère qu'on ait fait autant de mal pour des considérations d'argent de pouvoir ou de matérialité. J'ai envie de hurler ma rage ! Je suis déjà "malade" de la thyroïde depuis 2006, nodules, saignements internes à la thyroïde, et thyroïde hypertrophiée. On doit probablement me l'enlever. Donc bon, un cancer éventuel de la thyroïde m'est presque égal, le résultat est déjà connu. Je me sens coupable d'avoir cru que faire un enfant et lui inculquer ce en quoi je crois pourrait changer quoi que ce soit à ce monde inique. Je l'ai embarquée de force dans un monde qui ne pourra pas lui apporter ce qu'elle mérite. Juste un peu de paix et d'amour. J'ai perdu je crois ce qui me faisait vivre et me permettait jusque là de faire face : l'espoir. L'espoir de faire changer les choses, l'espoir d'un lendemain meilleur. Excusez-moi encore une fois de venir m'épancher de cette façon, mais j'avoue ne pas savoir quoi faire d'autre. Je ne sais pas si cela a été déjà donné mais voici le lien pour signer la pétition CRIIRAD - NUCLÉAIRE Transparence sur la radioactivité de l’air pour la protection des citoyens : Signez